Publications des agents du Cirad

Cirad

Final report about the within and between-bales variability studies conducted in Africa CFC/ICAC/33 Project, "CSITC"

Gourlot J.P. (ed.), Drieling A. (ed.). 2012. Montpellier : CIRAD, 288 p..

Grâce aux développements techniques et technologiques des dernières décennies, le commerce international du coton passe graduellement d'une classification manuelle et visuelle à une classification à base de résultats de mesures instrumentales. Or, passer d'une technique à une autre requiert d'en étudier les modalités et les conditions d'application respectives. Ainsi, les pratiques commerciales basées sur le classement manuel et visuel avaient engendré la mise en place d'un système d'arbitrage et de définition de tolérances arbitrales permettant de régler les éventuels litiges pouvant exister entre vendeurs et acheteurs. Il est donc nécessaire de faire de même pour le classement instrumental, en particulier dans les conditions de production cotonnière en Afrique. L'étude de variabilité des caractéristiques technologiques des fibres de coton est une étape essentielle dans la définition des conditions de bonne réalisation des mesures instrumentales pour limiter le risque de litige entre producteurs de coton en Afrique et leurs clients internationaux. Elle est également nécessaire pour préciser et adapter les procédures arbitrales en cours au classement instrumental. Des milliers de résultats de tests sur chaînes de mesure sur ces échantillons ont été et sont en cours d'analyse statistique. L'objectif est de définir des modes opératoires pour l'échantillonnage des balles et pour l'analyse des échantillons collectés afin de garantir les résultats produits et ainsi limiter le risque de litige entre vendeur et acheteur des fibres produites. Ces consignes / recommandations s'ajoutent à tous celles qui ont été émises sur la gestion optimale des laboratoires d'analyse durant les formations dans les CTR pendant la durée du Projet CSITC (2007-2012). Une procédure pour les cotons africains égrenés à la scie est proposée pour l'échantillonnage des balles produites et pour les tests des échantillons collectés ; cette procédure permet à la fois le respect des tolérances internationales et un faible risque de litige potentiel. Son application sur plusieurs campagnes devrait assurer que le coton Africain peut également être classé à partir de données instrumentales. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : industrie cotonnière; propriété physicochimique; qualité; mesure; instrument de mesure; méthodologie; Échantillonnage; expérimentation en laboratoire; Égrenage du coton; coton; fibre végétale; afrique; balle de coton

Thématique : Traitement des produits agricoles non alimentaires; Méthodes mathématiques et statistiques; Méthodes de relevé

Documents associés

Ouvrage

Agents Cirad, auteurs de cette publication :