Publications des agents du Cirad

Cirad

Focus sur le contrôle forestier décentralisé dans la commune rurale de Torodi : vers un autofinancement durable de la gestion forestière

Oumarou A., Ibro A., Montagne P., Ichaou A., Oumarou I.. 2012. In : Montagne Pierre (ed.), Bertrand Alain (ed.). Kajiala, Tattali, Djekabaara : valoriser les produits pour mieux conserver les forêts. Tome 1 : Les expériences nationales. Niger et Mali. Antananarivo : CITE, p. 81-94.

Les réformes de la législation forestière nigérienne des vingt dernières années ont donné des résultats encourageants, en matière de transfert de gestion, de lutte contre la pauvreté, de réduction d'exode et de sécurisation alimentaire des ménages. Derrière ces avancées se pose un problème global de respect des principes qu'impose l'aménagement forestier. Les acteurs sont unanimes pour dire que les insuffisances du suivi/contrôle forestier dans sa forme traditionnel le, garant du respect du cahier de charges des structures locales de gestion (SLG), est la cause majeure des dérives observées. Quelques chiffres présentés, issus du diagnostic sur l 'exploitation des ressources forestières de la commune de Torodi (GESFORCOM 20 07) en donnent l'illustration. Sur la base du même état des lieux, qui met en évidence les résultats des efforts en matière de transfert de gestion, les acteurs locaux (ruraux, administration forestière, autorités administratives et coutumières, associations ... ) sont amenés à réfléchir ensemble sur la façon de mieux gérer les ressources au bénéfice de toutes les parties. La rénovation du suivi/contrôle forestier et la p lace que la commune pourrait y jouer étaient au centre des préoccupations de trois années de concertations, animées par G ES FORCOM. Un dispositif nouveau, décentralisé et participatif, de suivi/contrôle, par le recrutement d'agents communaux, comme nouvelle forme de partenariat entre la commune, l 'administration forestière et les SLG, constitue l'innovation forte issue de ces concertations. Le dispositif est en place et les acteurs locaux l'animent et l'améliorent au gré des ajustements consensuels qui s'imposent. L'article analyse les difficultés du dispositif ancien de contrôle et présente le nouveau cadre validé, les conditions de sa mise en place et les modalités de son fonctionnement.

Mots-clés : sociologie économique; impôt; groupe d'intérêt; participation communautaire; ressource forestière; gestion des ressources naturelles; politique forestière; décentralisation; financement; aménagement forestier; administration locale; surveillance; forêt tropicale; niger

Thématique : Production forestière; Administration publique; Législation

Documents associés

Chapitre d'ouvrage

Agents Cirad, auteurs de cette publication :