Publications des agents du Cirad

Cirad

Immobilistion d'un système lactoperoxydase dans un enrobage de chitosane dans le but de prolonger la conservation des mangues

Cissé M.. 2012. Montpellier : Montpellier SupAgro, 159 p.. Thèse de doctorat -- Biochimie, chimie et technologie des aliments.

L'exportation des mangues est limitée par le mûrissement rapide et la prolifération microbienne sur les fruits. Cette thèse propose une nouvelle approche sûre et saine utilisant des molécules d'origine naturelle pour améliorer la conservation post-récolte des mangues et ainsi participer à la préservation de la santé des consommateurs et à une amélioration des potentialités du commerce international de certains pays exportateurs. Ces travaux ont montré que l'immobilisation du système lactoperoxydase dans le film de chitosane appliqué sur l'épiderme des mangues pouvait maintenir la qualité microbiologique et physicochimique des fruits traités. Le couplage Chitosane-Système lactoperoxydase a prolongé la durée de conservation des mangues durant plus de deux semaines sans altérer leurs qualités organoleptiques. Ce travail a permis également de mettre en évidence la synergie entre le système lactoperoxydase et la concentration de chitosane. Un enrobage optimum de 1% de chitosane a permis de fixer le système enzymatique et de maintenir les mangues en bon état sanitaire. La présence d'iode dans le système lactoperoxydase n'agit pas de manière significative sur la conservation des mangues. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : physiologie après récolte; qualité; fongicide; propriété physicochimique; propriété antimicrobienne; chitosane; lactopéroxydase; enrobage; matériau de conditionnement; biopolymère; aptitude à la conservation; fruits; mangue; emballage comestible

Thématique : Manutention transport stockage et conservation des produits agricoles; Conditionnement; Contamination et toxicologie alimentaires

Documents associés

Thèse