Publications des agents du Cirad

Cirad

Adaptation des sociétés bédouines de la côte nord-ouest de l'Egypte au changement global

Alary V., Daoud I., Abdelzaher M., Salama O., Aboul-Naga A., Merveille N., Tourrand J.F.. 2012. Autrepart (62) : p. 183-200.

En ce début de millénaire, l'Égypte est en prise directe avec de multiples changements d'ordre économique (forte croissance démographique et urbanisation qui gagne la côte nord-ouest [Zdruli, 2012]), climatique, à la suite du renforcement des sécheresses dans le sud méditerranéen [Christensen et al., 2007], et sociopolitique, en raison des incertitudes induites par le " Printemps arabe ". Bien que l'Égypte soit un pays de tradition agricole, l'importation assure une part significative de l'alimentation de ses 85 millions d'habitants (50 % des céréales et près de 30 % de la viande bovine [Ubifrance et les missions économiques, 2009, 2011]). Si l'Égypte est reconnue pour ses performances agricoles dans le delta et la vallée du Nil, peu de travaux de recherche portent sur les systèmes pluviaux gérés par les communautés bédouines. En l'absence d'irrigation, ces communautés, vulnérables au changement climatique, ont élaboré un savoir de la gestion de la sécheresse en jouant sur la mobilité et les multiples fonctions des troupeaux et la diversification des activités. Elles ont su également maintenir leurs réseaux sociaux tribaux tout en s'adaptant au changement social et politique. Elles apparaissent donc comme innovantes, en particulier à la lisière des zones irriguées. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : Égypte

Thématique : Sociologie rurale et sécurité sociale; Population rurale

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :