Publications des agents du Cirad

Cirad

Stratégies d'accumulation des exploitants agricoles : l'exemple des cacaoculteurs du Centre Cameroun de 1910 à 2010

Pedelahore P.. 2012. Toulouse : Université de Toulouse-Le Mirail, 442 p.. Thèse de doctorat -- Géographie-aménagement. Etudes rurales.

Cette thèse, réalisée au Cameroun, analyse les stratégies et les trajectoires d'accumulation en surfaces cacaoyères de trois générations de planteurs couvrant la période 1910-2010. Pour cela, nous avons réalisé des entretiens semi directifs auprès d'un échantillon de 82 planteurs représentatifs des différentes tailles d'exploitations cacaoyères. L'analyse des trajectoires montre que si l'accumulation en surfaces cacaoyères est de quelques hectares pour les deux premières générations de planteurs, la génération actuelle conduit depuis trente ans, surtout dans les zones de fronts pionniers, des processus d'accumulation pouvant atteindre plusieurs dizaines d'hectares. Ces hauts niveaux d'accumulation en surfaces cacaoyères sont majoritairement le fait d'exploitants disposant d'importants volumes de capitaux financiers provenant d'activités non agricoles, généralement urbaines. La mobilité spatiale, vers les fronts pionniers ou vers la ville, et la mobilité professionnelle, qui permet de mêler activités agricoles et non agricoles, apparaissent ainsi comme les stratégies les plus performantes pour accumuler d'importantes surfaces cacaoyères. Ces stratégies conduisent au développement de grandes exploitations cacaoyères patronales ou capitalistes qui renforcent les processus de marchandisation de la terre et de la force de travail. Ces grandes exploitations entrent en concurrence pour l'accès au foncier avec les petites exploitations familiales et conduisent à une prolétarisation d'une partie des agriculteurs les plus pauvres. Ces résultats incitent à développer des politiques de recherche moins centrées sur l'amélioration des pratiques techniques et des rendements et plus attentives à la mobilité de la force de travail et des capitaux financiers entre les différents secteurs de l'économie nationale et du territoire. Ils invitent aussi L'Etat à ne pas abandonner au seul jeu du marché la gestion et le devenir des hommes et des territoires. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : exploitation agricole familiale; développement régional; pauvreté; politique de développement; politique agricole; développement agricole; taille de l'exploitation agricole; accès à la terre; utilisation des terres; politique foncière; theobroma cacao; cameroun; cameroun centre; politique publique

Thématique : Economie et politique du développement; Structure agraire; Economie familiale et artisanale; Economie et politique foncières

Documents associés

Thèse

Agents Cirad, auteurs de cette publication :