Publications des agents du Cirad

Cirad

Etudes d'associations pan-génomiques chez la canne à sucre (Saccharum spp.) : Analyse de la résistance à l'échaudure des feuilles (Xanthomonas albilineans) et à la maladie de la feuille jaune (Sugarcane Yellow Leaf Virus)

Rocher S.. 2011. Montpellier : UM2, 120 p.. Thèse de doctorat -- Systèmes intégrés en biologie, agronomie, géosciences, hydrosciences, environnement (SIBAGHE). Biochimie et biologie moléculaire.

Les cultivars modernes de canne à sucre ont un génome particulièrement complexe, polyploïde et aneuploïde. Ils dérivent de croisements impliquant un nombre réduit de clones ancestraux (Saccharum officinarum et S. spontaneum), ayant pour conséquence un déséquilibre de liaison (DL) appréciable chez ces cultivars. Ce travail vise à confirmer la faisabilité d'études d'associations exploitant le DL, afin d'identifier des allèles impliqués dans le déterminisme de la résistance à deux maladies : la feuille jaune (ac. Sugarcane Yellow Leaf Virus), et l'échaudure des feuilles (ac. X. albilineans). Deux populations de près de 200 cultivars ont été phénotypées pour la résistance à la feuille jaune, l'une à la Réunion et l'autre en Guadeloupe. Cette dernière a également été phénotypée pour la résistance à l'échaudure des feuilles. Les analyses d'associations ont été réalisées avec près de 4000 marqueurs (AFLP et DArT), avec différents modèles prenant en compte la structure de la population et les apparentements entre individus. Les marqueurs les plus robustes ont été sélectionnés à un risque d'erreur calculé sur l'ensemble du génome. Une étude de diversité a été réalisée sur un panel de clones ancestraux pour déterminer l'origine spécifique des marqueurs. Ces analyses ont permis d'identifier 23 marqueurs associés à la résistance à l'échaudure des feuilles, et 30 marqueurs associés à la résistance à la feuille jaune, présentant des R2 individuels de 2,2 à 4%. Des sous-ensembles de 6 à 10 marqueurs expliquent 36 à 51% de la variation phénotypique. La majorité des sources de résistance et de sensibilité est issue de l'espèce sauvage S. spontaneum. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : maladie systémique; variété; clone; relation hôte pathogène; variation génétique; phénotype; génome; polyploïdie; génétique des populations; marqueur génétique; résistance aux maladies; résistance génétique; virus des végétaux; xanthomonas albilineans; saccharum officinarum; guadeloupe; réunion; sugarcane yellow leaf virus

Thématique : Génétique et amélioration des plantes; Maladies des plantes

Documents associés

Thèse