Publications des agents du Cirad

Cirad

Le point sur la situation épidémiologique et virologique des pestes aviaires sur les Hautes Terres malgaches

Rasamoelina-Andriamanivo H., Maminiaina O.F., Jourdan M., Lancelot R., Gil P., Servan de Almeida R., Duboz R., Pedrono M., Guerrini L., Albina E., Rakotondravao, Rakotondramaro T.M.C., Rakotonjanahary S.N., Andriamamimalala Tanjona Rakotoson, Rakotondrafara T., Chevalier V.. 2011. In : Circulation des zoonoses et des parasitoses dans l'océan indien. Colloque Conjoint Parasitologie-Célébration Vet 2011, 9-11/11/2011 : résumés des communications. Antananarivo : Académie malgache, p. 8-8. Colloque Conjoint Parasitologie-Célébration Vet 2011, 2011-11-09/2011-11-11, Antananarive (Madagascar).

L'influenza aviaire (IA). Ce sont des maladies contagieuses virales affectant les oiseaux domestiques et sauvages. Elles ne peuvent être différenciées sur le plan clinique et présentent de fortes similitudes épidémiologiques. Ce sont des maladies zoonotiques mais ayant surtout une importance économique considérable du fait des mortalités qu'elles entraînent chez les volailles. L'IA, avec le soustype A/H5N1, a connu une expansion mondiale ces dernières années. La MN est la principale contrainte dans les élevages familiaux des pays en voie de développement. A Madagascar, la MN a été identifiée en1946 et elle est réputée être à l'origine, chaque année, d'importantes mortalités dans les élevages. La circulation de l'IA chez les volailles domestiques a été confirmée depuis 1999. Face au contexte mondial d'émergence de ces virus, plusieurs études ont été conduites sur les Hautes Terres de 2007 à 2011. Les objectifs étaient : (i) d'étudier la dynamique des pestes aviaires; (ii) d'identifier les mécanismes de transmission; (iii) de caractériser les souchescirculantes et (iv) de mesurer leurs impacts économiques. Les sites d'étude étaient la zone du Lac Alaotra et Antananarivo et ses pourtours. Plusieurs études ont été menées : typologie, enquêtes de prévalences, enquêtes filières, épidémiologie participative, épidémiosurveillance et caractérisation virale. Une forte circulation de la MN par rapport à l'IA a été mise en évidence (60% vs 9%). Aucune circulation de virus influenza hautement pathogène n'a été détectée. Des types d'élevage ayant des profils d'exposition différents par rapport aux facteurs de risque ont été identifiés ainsi que des facteurs de risque clés comme les plans d'eau, les palmipèdes. Le rôle des circuits de commercialisation dans l'occurrence des foyers cliniques de pestes aviaires a également été démontré. Au lac Alaotra, 84 % des foyers déclarés sont dus à la maladie de Newcastle avec un taux de mortalité de 44%. Le chiffre d'affaire des filières aviaires est de près de 4 milliards d'Ariary et le coût direct lié à la mortalité des volailles due à la MN représente environ 10% de ce chiffre d'affaire. Un nouveau génotype du virus de la MN, spécifique à Madagascar a été découvert. L'efficacité des vaccins disponibles par rapport à ce nouveau génotype a été testée et confirmée. Plusieurs recommandations pour la surveillance et le contrôle de ces maladies ont été formulées et discutées avec les différents acteurs. (Texte intégral)

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :