Publications des agents du Cirad

Cirad

Dynamique des populations microbiennes au cours du traitement post récolte du café et relations interspécifiques entre souches ochratoxinogènes

Durand N.. 2012. Montpellier : UM2, 240 p.. Thèse de doctorat -- Sciences des procédés Sciences des aliments. Biotechnologie, microbiologie, Thèse de doctorat -- Sciences des procédés Sciences des aliments. Biotechnologie, microbiologie.

L'ochratoxine A (OTA), principalement produite dans le café par les moisissures A. ochraceus et A. westerdijkiae, suscite une attention particulière pour ses effets néphrotoxiques, immunotoxiques, tératogènes et cancérigènes. La présence d'OTA dans les grains de café peut être mise en relation avec les conditions de récolte, les conditions de traitement post-récolte et les conditions de stockage et de transport. Dans certains pays producteurs, les dommages causés sur les grains de café par des espèces fongiques sont liés à des teneurs élevées en OTA. La dynamique et la biodiversité des populations microbiennes (bactéries, levures, moisissures) lors des traitements post-récolte du café a été étudiée par une méthode d'analyse moléculaire globale des flores, la PCRDGGE. Il a été observé une évolution et une diversité des flores microbiennes en fonction du type et des étapes des traitements utilisés, spécifiques des lieux de production. La région génomique ciblée et la proximité phylogénétique sont un obstacle à l'identification des souches ochratoxinogènes par l'approche globale utilisée. De plus, une méthode simple et rapide de différenciation moléculaire d'Aspergillus westerdijkiae et d'Aspergillus ochraceus a été mise au point et couplée avec l'analyse d'image pour permettre la " quantification " d'Aspergillus westerdijkiae. Des phénomènes de compétition/inhibition de la croissance et production d'OTA (supérieurs à 90%) ont été mis en évidence pour des souches d'Aspergillus niger et d'Aspergillus ochraceus faiblement productrices d'OTA vis-à-vis d'Aspergillus westerdijkiae qui est l'une des espèces les plus fortement productrices de la mycotoxine sur café. Les résultats obtenus au cours de ce travail sont importants pour l'amélioration des connaissances sur la dynamique des populations microbiennes au cours des procédés de transformation du café ainsi que pour de possibles applications en prévention et maîtrise de la contamination du café par l'OTA. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : biologie moléculaire; microbiologie; Écologie microbienne; pcr; technologie après récolte; lutte après récolte; génétique des populations; dynamique des populations; séquence nucléotidique; test biologique; Électrophorèse; mycotoxine; ochratoxine; aspergillus; café; fève de café; coffea canephora; coffea arabica; coffea; cameroun; venezuela (république bolivarienne du); mexique; aspergillus westerdijkiae

Thématique : Contamination et toxicologie alimentaires; Traitement et conservation des produits alimentaires

Documents associés

Thèse

Agents Cirad, auteurs de cette publication :