Publications des agents du Cirad

Cirad

Potentialité des huiles essentielles dans la lutte biologique contre la mouche blanche Bemisia tabaci Genn.

Tia V.E., Lozano P., Menut C., Lozano Y., Martin T., Niamké S., Adima A.A.. 2013. Phytothérapie, 11 (1) : p. 31-38.

Les huiles essentielles (HE) de trois espèces aro-matiques récoltées en Côte-d'Ivoire, Lippia multiflora, Mela-leuca leucadendron et Erigeron floribundus, ont été analysées par chromatographie en phase gazeuse (CG/DIF) et chro-matographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (CG/SM) ; les profils chromatographiques obtenus ont été comparés à ceux de leur espace de tête (ET). Les composés majeurs de l'essence de Lippia multiflora et de son ET sont le linalol, le 1,8-cinéole, le (E)-nérolidol et le citral. L'HE de Melaleuca leucadendron et son ET sont dominés par le 1,8-cinéole, le viridiflorol et l'?-terpinéol. Le limonène, le (Z)-?-farnésène, le (E)-?-caryophyllène et le (Z)-lachno-phyllate de méthyle sont les composés majoritaires de l'HE d'Erigeron floribundus tandis que le limonène associé au myrcène et au germacrène D prédomine dans l'ET. L'évalua-tion de l'effet insecticide de ces HE contre la mouche blanche Bemisia tabaci a été réalisée au laboratoire par une méthode de fumigation dans un récipient clos. Les résultats montrent un effet insecticide des trois HE pour une dose de 0,4 ?l d'HE/l d'air après 24 heures d'exposition, avec une efficacité significativement plus élevée dans le cas de Lippia multiflora et de Melaleuca leucadendron (TL50 < 1 heure). La relation composition chimique des HE/activité biologique et leurs potentialités comme bio-insecticides sont discutées. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : lippia multiflora; chromatographie en phase gazeuse; lippia; bemisia tabaci; erigeron; melaleuca leucadendron; insecticide d'origine végétale; huile essentielle; côte d'ivoire

Thématique : Ravageurs des plantes; Physiologie et biochimie végétales

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :