Publications des agents du Cirad

Cirad

Etude sur l'hérédité et l'indentification de QTL associés à la résistance au flétrissement dû à Ceratocystis chez le cacaoyer

Ferreira Santos R.M., Lopes U.V., Vieira Midlej Silva S.D., Micheli F., Clément D., Gramacho K.P.. 2012. In : 17th Conférence Internationale sur la Recherche Cacaoyère : Résumés. Lagos : Alliance des Pays Producteurs de Cacao, p. 31-31. Conférence Internationale sur la Recherche Cacaoyère. 17, 2012-10-15/2012-10-20, Yaoundé (Cameroun).

Le flétrissement dû à Ceratocystis (CW) chez le cacao, causé par Ceratoqystis cacaofunesta. est une maladie aux conséquences radicales qlli aboutissent à la mort de la J}lante. Le pathogène a été récemment identifié dans la principale région de cacaoculture du Brésil, l'État de Bahia Il reste encore de nombreuses questions qui n'ont pas encore trouvé de réponse concernant les sources et de mode d'hérédité de CW. L'évaluation phénotypique de la résistance à CW a été basée sur des mesures qualitatives de la maladie, ce qui empêche la détermination du type d' hérédité participant à ce pathosystème. L'identification de marqueurs génétiques étroitement associés aux loci de résistance à la maladie est un outil très utile pour développer des cultivars résistants en utilisant une sélection assistée par marqueurs (MAS). Des branches de 143 descendants âgés de six ans, de la population F2 Sca 6 x ICS 1 ont été blessées en réalisant une entaille de 3 mm de profondeur avec un scalpel stérile, et inoculées avec une goutte de 20 [mu]l d'une suspension de spores de 3 x 104 CFU/ml. Quinze jours après l'inoculation (DAI), les tiges ont été collectées et transportées au laboratoire pour évaluation. Les tiges ont été ouvertes verticalement au-dessus et au­dessous du point d'inoculation et la longueur de la décoloration du xylème (LXD) a été enregistrée. Les associations entre les marqueurs moléculaires et la résistance à WB ont été évaluées par une cartographie d'intervalle simple (SIM) et une cartographie d'intervalle composite (CIM) en utilisant le logiciel MapQTL v. 5.0. Les scores de maladie moyens des parents étaient de 12,14 ± 3,5 cm pour Sca 6 et 29,57 ± 6,7 cm pour ICS 1. Le score de maladie moyen pour la population complète était de 14,22 ± 3,5 cm Pour les descendants pris séparément, il était situé entre 4,28 et 33,75 cm. La longueur de la LXD suivait une distribution continue. La méthode d'inoculation utilisée a permis un phénotypage quantitatif de la population. L'analyse des QTL utilisant les cartographles SIM et CIM a révélé deux régions génomiques situées dans les groupes de liaison 3 (LXD-LG3) et 9 (LXD-LG9) associés à l'expression de la résistance à CW avec un score LODmax de 2,57 et 3,1 respectivement Les QTL expliquillent individuellement entre 6,8 et 8,6% de la variation phénotypique. L'identification de deux QTL participant à la résistance à CW offre la posbilité d'améliorer la durabilité de la résistance du cacaoyer par une accumulation possible de nombreux gènes de résistance différents situés dans différentes régions chromosomiques en utilisant une sélection assistée par marqueurs. Les allèles marqueurs utilisés pour l'étude d'introgression par MAS peuvent aussi être utilises pour la caractérisation de matériel génétique non apparenté et pour trouver de nouvelles sources de résistance.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :