Publications des agents du Cirad

Cirad

Le compostage : une alternative soutenable de gestion publique des déchets solides au Cameroun

Sotamenou J.. 2010. Yaoundé : Université de Yaoundé, 343 p.. Thèse de doctorat -- Sciences économiques, Thèse de doctorat -- Sciences économiques.

L'urbanisation et le développement économique ont généralement pour corollaire une augmentation de la production des déchets par habitant et un accroissement des besoins alimentaires. Il devient donc impératif de mettre en place, surtout dans les villes africaines, un système de gestion des déchets solides qui pourrait favoriser le développement de l'agriculture urbaine et périurbaine. Cette thèse a pour objectif d'analyser les limites de l'organisation du service public de gestion des déchets solides a Yaoundé d'une part et d'appréhender la pertinence du compostage dans un système alternatif de gestion des déchets solides au Cameroun d'autre part. Il ressort globalement de nos analyses que le service public de gestion des déchets solides a Yaoundé est sous-performant. Soucieux de prendre en compte les préoccupations de développement socio-économique et environnemental de la ville de Yaoundé, nous avons propose un système alternatif de gestion des déchets solides qui comprend les opérations de précollecte, de compostage, de collecte et de transport, d'enfouissement, de traitement des lixiviats et de biogaz. De par la richesse en matières organiques des déchets solides produits au Cameroun, il apparait rapidement que le compostage a un rôle majeur a jouer dans notre dispositif alternatif de gestion des déchets solides. L'analyse physico-chimique des produits organiques issus des déchets solides et utilises par les agriculteurs camerounais nous a permis de constater qu'ils ont un réel potentiel pour améliorer le statut organique des sols. Cependant, il ne suffit pas de produire les déchets organiques de qualité mais il faut que ceux-ci soient utilises par les agriculteurs. L'estimation de deux modèles économétriques (Logit Binomial et Logit Ordonne) portant sur 268 exploitants agricoles en zone urbaine et périurbaine montre que plusieurs variables socioéconomiques et techniques, dont la distance qui sépare le domicile d'un exploitant de sa parcelle, influencent l'utilisation des déchets organiques au Cameroun. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : zone périurbaine; zone urbaine; Économétrie; modèle; composition globale; amendement organique; exploitation agricole; utilisation; compost; agriculture urbaine; déchet organique; déchet solide; déchet urbain; compostage; gestion des déchets; cameroun

Thématique : Traitement des déchets agricoles; Fertilisation; Economie de la production

Documents associés

Thèse