Publications des agents du Cirad

Cirad

SARRA-H Modèle de culture

Baron C.. 2013. Montpellier : CIRAD.

SARRA-H est une évolution forte de la suite logiciel SARRA qui est un bilan hydrique dynamique simple utilisé pour estimer l'impact d'un scénario climatique sur une culture annuelle. Comme SARRA, SARRA-H est plus spécifiquement adapté à l'analyse d'impact du climat sur la croissance des céréales sèches et du rendement potentiel en milieu tropical. Le modèle de culture simule le rendement potentiel sous contraintes hydriques en intégrant les processus de bilan hydrique des sols, d'évaporation et de transpiration potentielle et réelle, de phénologie, d'assimilation potentielle et sous contraintes hydriques, de respiration de maintenance et enfin de répartition des biomasses (feuilles, tiges, racines, grains). Ce modèle de culture a montré de bonnes performances dans le cadre d'analyse d'impact du climat pour des céréales tropicales. Il a été calibré avec une série de variétés locales et modernes (de mil, de sorgho et de maïs) à partir d'essais en milieux contrôlés. Des suivis agronomiques pluri-annuels en milieux paysans ont été mis en place sur plusieurs sites contrastés tant par les pratiques agricoles que par le climat (Niger, Sénégal, Mali, Burkina Faso) permettant d'évaluer la qualité prédictive du modèle en milieux paysans. Ces essais et suivis ont permis de caractériser différentes variétés et pratiques, de définir les paramètres liés au modèle offrant ainsi une gamme représentative de scénarios de pratiques agricoles. Notamment, ces suivis en milieux paysans ont confirmé la prédominance des cultivars locaux de sorghos et de mils qui se distinguent par une forte sensibilité à la photopériode qui a fait l'objet d'études spécifiques débouchant sur un module intégré au modèle. SARRA-H gère une librairie de formalismes (modules) qui intègrent le principe classique du frein hydrique (bilan hydrique) et le combine avec une croissance potentielle, fonction du rayonnement et de son interception par le couvert (bilan carboné). Il s'agit d'un modèle multiplicatif (ressource hydrique x ressource radiative), complété par un module phénologique (phénologie) pour structurer le cycle de végétation et les processus liés à chaque stade phénologique, par une description simple mais dynamique du couvert (un " big leaf " caractérisé par des coefficients morphologiques et géométriques), et par une élaboration physiologique du rendement (compétition source-puits). Les domaines d'extrapolation de ce modèle couvrent donc les situations limitées par l'eau et/ou par le rayonnement et prenant en compte un état global de fertilité des sols constant tout au long du cycle de la plante.
Application

Agents Cirad, auteurs de cette publication :