Publications des agents du Cirad

Cirad

Lutte contre les insectes bioagresseurs en agriculture. Changer d'échelle : de la parcelle au paysage

Depuis une vingtaine d'années, la pression des insectes bioagresseurs sur l'agriculture augmente. Cette pression croissante s'explique par l'extension des monocultures et par l'intensification des pratiques culturales, qui modifient les paysages et réduisent la biodiversité. Elle est accentuée par le changement climatique, qui favorise les migrations des insectes tropicaux vers les zones tempérées et modifie la biologie des insectes. Lutter contre cette pression croissante, tout en réduisant ou en arrêtant l'usage des pesticides, suppose d'agir non plus seulement à l'échelle de la parcelle mais aussi à celle du paysage. Ce changement d'échelle permet de tirer parti de la biodiversité pour réguler les bioagresseurs, et aussi de coordonner les pratiques des acteurs, comme le montre la lutte contre les bioagresseurs de la canne à sucre et du cotonnier. Il suppose toutefois de s'appuyer sur une connaissance fine des interactions entre d'une part les populations de bioagresseurs et leurs auxiliaires, et d'autre part les composantes du paysage, la biodiversité et les activités humaines, ce qui ouvre de nouveaux champs de recherche transdisciplinaire.

Mots-clés : pesticide; utilisation; diversification; système de culture; recherche interdisciplinaire; recherche agronomique; agroécosystème; agroécologie; conservation de la diversité biologique; biodiversité; champ; paysage; agrobiodiversité; méthode de lutte; ravageur des plantes; lutte anti-insecte; afrique occidentale; indonésie; australie; réunion; afrique du sud; plante de services

Thématique : Ravageurs des plantes; Recherche agronomique; Systèmes et modes de culture

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :