Publications des agents du Cirad

Cirad

Pratiques d'alimentation pour l'engraissement des agneaux dans des systèmes d'élevage agropastoraux de la région d'El-Guedid-Djelfa

Kanoun M., Huguenin J., Yakhlef H., Kanoun Meguellati A., Julien L., Taugourdeau S., Bellahrache A.. 2015. Livestock Research for Rural Development, 27 (10) : 14 p..

Les pratiques d'engraissement des agneaux sont étudiées dans les systèmes d'élevage ovins agropastoraux de la zone d'El-Guedid située au Nord-Ouest de la Wilaya de Djelfa. L'élevage de cette région est reconnu et approvisionne en viande rouge ovine les grandes agglomérations algériennes, voire au-delà. En quelques décennies, cet élevage, son système de production et sa filière, ont connu de nombreuses transformations pour s'adapter aux changements : démographique, socioéconomique, biophysique, d'utilisation des terres. Malgré les adaptations de conduite d'élevage, certains savoir-faire ont pu être préservés, notamment en matière d'alimentation. Ainsi la viande de Djelfa reste très appréciée. Les élevages ayant recours à certaines pratiques anciennes, associées à de nouvelles conduites, continuent d'assurer des produits de qualité toute l'année. Les évolutions du contexte et des modes d'élevage ont rendu le contexte favorable au développement de pratiques d'engraissement par les éleveurs. La diversité des conduites alimentaires notamment des pratiques d'engraissement et des stratégies des éleveurs selon leurs systèmes d'élevage sont le coeur de notre questionnement. Nous l'avons abordé selon une méthodologie comprenant plusieurs étapes : i) entretiens chez 86 éleveurs et observations dans des ateliers d'engraissement au sein des exploitations agropastorales ; ii) exploitation de la base de données des suivis du marché ovin de Djelfa pour évaluer les prix des animaux ; iii) traitements des données obtenues à l'aide d'outils statistiques (ACM ; PCOA Gower ; traitements graphiques). Cette étude apporte deux enseignements majeurs, d'une part l'utilisation des territoires steppiques n'est pas exclusif aux élevages naisseurs et d'autre part il ressort une dominance des élevages mobiles (transhumants et semi-transhumants). Les éleveurs sédentaires ne représentent que 15 % de notre échantillon. En outre, nous avons caractérisé quatre types d'éleveurs selon leurs mobilités, statuts, pratiques d'engraissement et stratégies. Il s'agit des : naisseurs, naisseurs-engraisseurs, engraisseurs et naisseurs-engraisseurs qui vendent qu'aux fêtes religieuses. Ces derniers représentent 49 % de notre échantillon. Ils consacrent jusqu'à 40 % de leur production d'agneaux pour la période religieuse de l'Aid El Adha. Les aliments utilisés dans l'engraissement sont riches en céréales. Ils apportent donc de l'énergie, mais peu d'azote. En effet, 3/5 des régimes alimentaires se composent ainsi : orge-blé-son et blé-son. La période et la durée d'engraissement varie en fonction de la ration distribuée : de 6 à 12 semaines. Ces résultats ont initié un ensemble de réflexions avec les éleveurs. Ils peuvent faciliter aussi l'accompagnement des producteurs vers des alternatives de rationnement alimentaire et de pturage, afin de renforcer la qualité de leurs produits. Ces ajustements répondent aux exigences du marché de la viande en favorisant un développement durable des exploitations agropastorales. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : méthode statistique; développement durable; steppe; conduite d'élevage; utilisation des terres; exploitation agricole; typologie; enquête sur exploitations agricoles; banque de données; commercialisation; prix; Étude de marché; transhumance; méthode d'élevage; alimentation des animaux; engraissement; viande d'agneau; agneau; ovin; système agropastoral; algérie; sédentarisation

Thématique : Alimentation animale; Elevage - Considérations générales; Commerce, commercialisation et distribution; Economie de la consommation; Economie et politique du développement

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :