Publications des agents du Cirad

Cirad

Organisation spatiale d'une filière d'approvisionnement en bois-énergie d'un grand centre urbain sahélien : une approche par un modèle d'attraction arborescent

Gazull L.. 2003. Montpellier : Université de Montpellier 3, 141 p.. Mémoire DEA -- Mutations spatiales. Développement, réseaux, littoraux.

Le bois est à court et moyen terme la source d'énergie privilégiée du Sahel. Le développement urbain ue connaissent ces pays accroît la consommation des villes qui devrait dépasser celle des zones rurales à l'horizon 2020. L'approvisionnement des centres urbains est majoritairement effectué à partir des ressources ligneuses des campagnes avoisinantes. Dans une approche classique de ces aires de chalandise, le coût du transport est le déterminant principal de la localisation de l'exploitation du bois-énergie et la pression sur la ressource est supposée décroître linéairement avec la distance au centre consommateur. Or cette vision orthodoxe est mise en défaut par de nombreuses observations. D'une part, le coût du transport tend d'une manière générale à diminuer alors que le prix de vente du combustible augmente et d'autre part, certaines bassins d'approvisionnement présentent des gradients d'activité croissants avec la distance à la ville. L'évolution actuelle des filières d'exploitation du bois-énergie se traduit par une multiplication des intermédiaires et une spécialisation des acteurs économiques. Dans tous ces échanges, le poids de l'organisation spatiale de la ressource et des individus rend pertinente une approche des flux par un modèle de type gravitaire. A la différence d'une approche bipolaire traditionnelle des aires de marchés (modèles centre-périphérie de type Reilly ou Von Thünen), le modèle d'attraction développé considère l'ensemble des acteurs et leurs relations économiques. La filière est schématisée comme une structure spatiale arborescente mettant en interaction une série de noeuds d'échanges. Chaque " noeud " terminal ou intermédiaire est une entité géographique dont la localisation et la dimension spatiale influencent le choix des acteurs économiques. L'application et le paramétrage de ce type de modèle sur le bassin de Bamako permettent de relativiser le poids de la distance et de l'abondance de la ressource au profit de celui de la concentration des points de vente, de la maîtrise foncière, de la disponibilité de la main-d'oeuvre ou encore de la fréquentation des voies de communication.

Documents associés

Mémoire

Agents Cirad, auteurs de cette publication :