Publications des agents du Cirad

Cirad

Etude des apports de l'épidémiologie participative à l'évaluation des systèmes de surveillance en santé animale

Calba C.. 2015. Liège : Presses de la Faculté de Médecine Vétérinaire de l'Université de Liège, 217 p.. Thèse de doctorat -- Sciences vétérinaires, Thèse de doctorat -- Sciences vétérinaires.

Les systèmes de surveillance en santé animale sont mis en place dans le but de répondre à des enjeux de santé publique et de santé animale, ils permettent également de limiter les pertes économiques et de préserver la biodiversité. Du fait de l'importance capitale de ces systèmes tant au niveau national qu'international, il est fondamental de mettre en place des évaluations régulières et pertinentes afin de s'assurer de leurs performances, mais également dans le but de déterminer si les ressources fournies sont utilisées de manière optimale. Différents guides ont été développés afin d'accompagner les évaluateurs dans cette démarche, en santé animale tout comme en santé humaine, décrivant avec plus ou moins de détails comment identifier et mesurer les différents attributs d'évaluation (e.g. sensibilité, représentativité). Les processus d'évaluation proposés et actuellement appliqués présentent cependant certaines limites, telles qu'un manque de flexibilité dans la prise en compte du contexte, et la faible prise en considération des aspects socio-économiques de la surveillance. Pour pallier ces manques, il a été proposé d'utiliser des approches participatives afin de déterminer les perceptions, attentes et besoins des différents acteurs impliqués dans la surveillance. L'objectif de ce travail de recherche était ainsi de déterminer l'apport de l'épidémiologie participative à l'évaluation des systèmes de surveillance en santé animale. Afin de déterminer les attributs d'évaluation pour lesquels la mise en place d'approches participatives peut apporter une valeur ajoutée, un travail de revue et d'analyse critique des méthodes actuellement utilisées pour leur mesure a été réalisé. Ce travail a permis d'identifier trois niveaux d'utilisation possibles de l'épidémiologie participative : (i) la mesure d'un attribut d'évaluation dans son ensemble, (ii) l'appui à la collecte de données nécessaires à l'estimation de l'attribut d'évaluation, et (iii) la collecte d'informations complémentaires permettant d'interpréter les résultats de l'évaluation. Pour ce travail, deux attributs ont été sélectionnés : l'acceptabilité, qui réfère à la volonté des acteurs de participer à la surveillance et pour lequel une méthodologie d'évaluation participative complète a été développée ; les bénéfices non-monétaires, qui réfèrent aux conséquences positives directes et indirectes produites par le système pour les utilisateurs et pour lequel une méthodologie de collecte de données nécessaires à son estimation a été développée. Ces méthodologies ont été appliquées dans deux études de cas : le système de surveillance de la peste porcine africaine en Corse (étude pilote), et le système de surveillance de la tuberculose bovine en Belgique. Ces travaux ont permis de mettre en avant la faisabilité d'utiliser des approches participatives dans des contextes développés, avec des acteurs variés tels que les éleveurs, les services vétérinaires ou encore les agents de laboratoires. Ils ont également permis d'aboutir à une méthodologie participative globale pour mesurer l'acceptabilité : " AccePT " (Acceptability Participatory Toolkit). Concernant les bénéfices non-monétaires, l'utilisation d'une méthode d'estimation contingente associée à un empilement proportionnel a permis d'identifier les informations sanitaires d'intérêt pour les éleveurs, et d'estimer la valeur économique de ces informations pour ces acteurs. Cependant, la méthode développée nécessite encore des ajustements. Faisant suite à ces différents travaux, les bénéfices liés à l'application de l'épidémiologie participative pour l'évaluation des systèmes de surveillance en santé animale ont pu être mis en avant. En effet, celle-ci permet de formuler des recommandations pour l'amélioration de la surveillance basées sur le contexte et prenant en considération les perceptions, attentes et besoins des différents acteurs impliqués. Par une implication directe des acteurs dans le processus d'évaluation au travers de

Mots-clés : approches participatives; système d'information; valeur économique; valeur ajoutée; enquête pathologique; bovin; tuberculose; peste porcine africaine; Étude de cas; analyse de système; Épidémiologie; participation; méthodologie; santé animale; Évaluation de l'impact; surveillance épidémiologique; belgique; corse

Thématique : Maladies des animaux; Méthodes de recherche; Documentation et information

Documents associés

Thèse