Publications des agents du Cirad

Cirad

Grippe aviaire et barrières sanitaires : comment les acteurs nationaux se saisissent des opportunités offertes par une crise sanitaire mondiale (cas du Sénégal)

Ngom Y., Duteurtre G., Niang A., Djama M.. 2015. Revue d'Etudes en Agriculture et Environnement, 96 (4) : p. 675-699.

Suite à la libéralisation des échanges qui s'est accentuée en 2000, certains pays ont publié des réglementations nationales visant à limiter les importations de produits d'origine animale. Toutefois, il n'a pas été clairement démontré que ces instruments de politique avaient été liés à des objectifs sanitaires, ou à d'autres logiques sociales, politiques ou économiques. Au Sénégal, une mesure d'interdiction des importations des produits de l'aviculture et de matériels avicoles usagers, officiellement justifiée par des garanties sanitaires dans le contexte de la crise de la grippe aviaire, avait été prise en 2005. Cependant, cette mesure a soulevé des débats importants au sein des pays de l'OMC du fait que certains acteurs nationaux et pays exportateurs de viande de volaille la considèrent comme une mesure protectionniste. Ce constat peut amener à mettre l'accent sur les acteurs et la multiplicité des intérêts nationaux et même internationaux en concurrence, dans ces processus. L'objet de cet article est d'expliciter la manière dont les risques et les incertitudes sanitaires peuvent être instrumentalisés par divers acteurs. L'approche instrumentale de l'action publique (Lascoumes et Le Galès, 2004) a permis d'appréhender cet objet. Cette recherche a été menée entre 2009 et 2010 sur la base d'entretiens conduits auprès des acteurs économiques (aviculteurs, importateurs, provendiers, accouveurs), les services étatiques et la société civile (les associations d'aviculteurs, de commerçants, d'industriels, de provendiers, les interprofessions, les ONG, les associations de consommateurs, etc.) et de données statistiques, documents officiels et communiqués de presse, etc. L'analyse des résultats montre qu'a priori, la mesure de suspension des importations de produits et matériels avicoles découle de la propagation de la grippe aviaire au niveau de certains pays exportateurs. Cependant, l'analyse du processus dans une perspective diachronique montre que le processus a été initié par les actions menées par les organisations interprofessionnelles, les associations de consommateurs et les industries nationales. L'analyse laisse apparaître l'importance des idées, des règles, et même des stratégies qui sont à la base des actions des acteurs. Elle a également permis de comprendre le positionnement de ces acteurs par rapport aux discours dominants et aux règles commerciales.

Mots-clés : groupe d'intérêt; aviculture; importation; politique de marché; politique sanitaire; santé publique; danger pour la santé; analyse du risque; enquête; réglementation des marchés; commerce international; biosécurité; viande de volaille; influenzavirus aviaire; brésil; monde; sénégal; acteur économique; politique publique; grippe aviaire; sécurité des aliments

Thématique : Maladies des animaux; Commerce international; Législation; Contamination et toxicologie alimentaires

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :