Publications des agents du Cirad

Cirad

Comment les organisations de producteurs peuvent-elles accompagner leurs membres vers l'intensification écologique ? Se doter d'une politique agro-environnementale et communiquer : le choix de l'UGCPA/BM au Burkina-Faso

Toillier A., Girard P.. 2016. Paris : FARM, 75 p.. (Champs d¿acteurs, 4).

Produire plus et produire mieux, tel est le leitmotiv de plus en plus d'organisations de producteurs (OP) d'Afrique de l'Ouest qui s'interrogent sur la durabilité des pratiques agricoles de leurs membres. Que ce soit au Nord ou au Sud, le rôle de l'action collective et des organisations de producteurs comme facilitatrices des processus de changement et d'innovation dans le domaine environnemental reste largement à explorer. Même si les défis sociétaux ne sont pas les mêmes ¿ sécurité alimentaire, emploi et réduction de la pauvreté au Sud, demande sociétale pour limiter les externalités négatives de l'agriculture au Nord ¿, les enjeux au niveau des producteurs se formulent dans les mêmes termes : quelles sont leurs motivations à changer, quelles références technico-économiques utiliser, quelles innovations sont nécessaires, quelles étapes franchir pour conduire les changements et qui prend en charge le coût de ces changements ? Par la mutualisation des coûts de transaction liés à la diffusion de références, des coûts associés à l'accès à de nouveaux segments de marché pour valoriser des produits de qualité ou encore par la fourniture de services d'appui-conseil adaptés, les organisations de producteurs peuvent jouer un rôle considérable dans l'accompagnement de ces mutations Mais les expériences documentées et mises à disposition des OP qui souhaitent s'engager dans de telles actions restent rares. Dans l'ouest du Burkina Faso, l'Union des groupements pour la commercialisation des produits agricoles de la Boucle du Mouhoun (UGCPA/BM) s'interroge aussi sur la durabilité des pratiques agricoles de ses membres. On y voit trois raisons : le constat de dégradations environnementales qui menacent la production, des incitations de marché (par exemple avec le développement de l'agriculture biologique) ou encore les suggestions de ses partenaires techniques et financiers à anticiper des problèmes de production à moyen ou long terme. Ainsi, en 2011, l'UGCPA/BM s'est dotée d'une politique agro-environnementale (PAE) pour asseoir sa vision des changements de pratiques agricoles à opérer afin d'assurer la durabilité des systèmes de production de ses membres sur le moyen et long terme. Afin de susciter l'adhésion de ses membres à cette vision, l'UGCPA/BM a fait appel à ses partenaires financiers pour l'aider à concevoir une démarche de communication sur sa PAE. C'est ainsi qu'en 2013, la Fondation pour l'agriculture et la ruralité dans le monde (FARM) a lancé un projet associant l'OP, la recherche (Cirad1) et une agence de communication (Jade productions2) pour concevoir cette démarche. La présente publication, fondée sur le travail de suiviévaluation réalisé par le Cirad, relate cette expérience-pilote qui apporte des éclairages sur les réalités de l'intensification écologique au Burkina Faso, sur les visions portées par les OP et sur une démarche possible d'accompagnement des producteurs par une OP mobilisant des outils de communication.

Documents associés

Document technique

Agents Cirad, auteurs de cette publication :