Publications des agents du Cirad

Cirad

Activer une ressource territoriale pour une renaissance rurale : le cas du quinoa dans la région centrale du Chili

Bazile D., Chia E.. 2016. Toulouse : Université Toulouse Jean Jaurés, 16 p.. Colloque international "La renaissance rurale d'un siècle à l'autre ?", 2016-05-23/2016-05-27, Toulouse (France).

Cette communication vise à mettre à l'épreuve la notion de "ressource territoriale" ou "actif spécifique" pour comprendre et analyser l'émergence d'une action collective au sein d'un territoire défavorisé et marginalisé de la région centrale du Chili. Elle a pour objectif de réveiller une production locale trop longtemps endormie afin de lui faire jouer un rôle de "dynamisatrice" territoriale afin de limiter l'exode rural des jeunes dans un pays où seulement 13,5 % de la population vit en zone rurale. Il s'agit de la production de quinoa dans la zone du "Secano Costero" de la VIème région du Chili (Región del Libertador Bernardo O'Higgins). Sa culture est essentiellement pratiquée par les petits producteurs familiaux, sur des sols plutôt pauvres ou dégradés et destinée majoritairement, voire essentiellement, à la consommation familiale et locale. Cependant, avec l'envolée récente de la demande internationale, et par effet de cascade une demande nationale naissante, elle pourrait devenir une "spéculation" rentable pour ces petits producteurs et servir de levier à une dynamique territoriale associant agriculture et tourisme, en particulier le tourisme gastronomique. Cette ressource territoriale servirait alors de moteur à une renaissance rurale. Nous travaillons depuis 2008 dans cette région où nous avons initié, il y a deux ans, une démarche de recherche-action avec un groupe de producteurs de quinoa pour mettre en place une coopérative et imaginer les différentes options possibles en matière de production, commercialisation et valorisation du quinoa local. La coopérative se présente comme un activateur de la ressource territoriale. Cependant l'activation de cette ressource réveille aussi d'autres enjeux ¿ de pouvoir en particulier - et l'action collective bien que nécessaire ne va pas nécessairement de soi. Elle doit être "protégée", par les pouvoirs publics en particulier, tant que les schémas mentaux et cognitifs ne changent pas. Les ressources territoriales ou actifs spécifiques existent déjà en soi mais les activer pour les faire devenir de véritables actifs spécifiques dédiés à la production nécessite de mettre en place des innovations organisationnelles, institutionnelles et techniques. Ce qui se joue dans ce travail d'activation c'est la redéfinition de la ruralité !

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :