Publications des agents du Cirad

Cirad

Caoutchouc. Le précipice

Sainte-Beuve J.. 2016. In : Chalmin Philippe (ed.). Cyclope 2016 : les marchés mondiaux. "A la recherche des sommets perdus". Paris : Economica, p. 449-454. (Cyclope).

Si l'espoir d'une remontée a réussi à tenir le temps du premier semestre 2015, en revanche tout s'est effondré cet été pour atteindre en tout début 2016 un niveau jamais atteint depuis douze ans (soit en 2003) à $ 1 070 par tonne de SMR 20 Fob Kuala Lumpur. Fin 2003, le Brent s'appréciait à$ 27 par baril soit à un niveau assez proche du cours actuel. Rappelons-nous que le début de l'année 2015 avait bien mal commencé puisque le cours du SMR 20 avait atteint son plus bas niveau depuis de nombreuses années en atteignant le niveau de $ 1 500 par tonne Fob Kuala Lumpur. Au cours du premier semestre, après une période de stabilisation à $ 1 400 par tonne SMR 20 pendant les quatre premiers mois, le cours s'est redressé atteignant $ 1 620 par tonne SMR 20 au premier jour de juin. Les mauvaises nouvelles de la croissance en Chine et la dévaluation du Yuan ont inversé la tendance et la baisse a pratiquement été continue jusqu'à la fin de l'année avec une résistance sur les deux derniers mois aux alentours de$ 1 150 par tonne SMR 20. Puis de nouveau en fin d'année et en début 2016, le même scénario s'est reproduit de la part de la Chine faisant décrocher le cours du caoutchouc naturel une seconde fois. Après avoir perdu 32 % de sa valeur en 2014, le caoutchouc naturel a perdu 26 % en 2015. Les niveaux atteints aujourd'hui ne sont plus du tout rémunérateurs pour les acteurs de la première transformation et en tout premier lieu pour les petits producteurs qui représentent 79 % de la production mondiale de caoutchouc naturel. Le petit planteur thaïlandais ne touche plus que 35 bath/kg de caoutchouc, loin des 100 bath/kg de l'année 2011. Cette grave crise remet en cause la durabilité de cette filière et provoque même dans certaines régions la disparition de certaines plantations, ce qui est encouragé par certains pays. Rien n'a pu contrebalancer cette baisse malgré de nombreuses initiatives. On peut citer la volonté de créer un nouveau marché "physique" géré par l'ITRC/IRCo (International Rubber Consortium), mais aussi la volonté du Vietnam, troisième pays producteur de caoutchouc, de rejoindre l'ITRC. Enfin les discours de la nouvelle directrice de l'IRCo qui dénonçaient les fausses informations sur la prétendue présence de nombreux stocks de caoutchouc naturel dans différents pays producteurs. Et même El Nino n'a rien pu faire et pourtant l'impact sur la production a été réel dans certains pays ! (Résumé d'auteur)

Mots-clés : stock; prix; consommation; marché mondial; commerce international; donnée de production; hevea brasiliensis; caoutchouc; pays de l'union européenne; europe; amérique du nord; amérique latine; afrique; océanie; asie; monde

Thématique : Commerce international; Commerce, commercialisation et distribution; Economie de la production; Production forestière

Documents associés

Chapitre d'ouvrage

Agents Cirad, auteurs de cette publication :