Publications des agents du Cirad

Cirad

Les enjeux territoriaux de la surveillance de la santé animale : le cas de l'influenza aviaire hautement pathogène au Viet Nam et en Thaïlande

Delabouglise A.. 2015. Nanterre : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, 270 p.. Thèse de doctorat -- Géographie humaine, économique et régionale, Thèse de doctorat -- Géographie humaine, économique et régionale.

La surveillance de la santé se définit comme la production et le traitement de données destinées à informer les programmes de mitigation des risques sanitaires. La surveillance des maladies infectieuses animales est généralement considérée comme un bien public, impliquant la responsabilité de l'Etat. La surveillance des maladies émergentes transfrontalières, dont l'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP), est même perçue comme un bien public mondial, justifiant un partage d'informations entre Etats. La forme la plus répandue de la surveillance, dite passive ou réactive, repose sur la communication d'acteurs privés ou publics d'informations qu'ils détiennent sur l'état sanitaire des populations animales qu'ils observent aux autorités en charge de la surveillance. La surveillance se trouve donc confrontée à la problématique des biens publics dont la gestion est dépendante de la décision décentralisée d'acteurs privés. Deux questions se posent alors : quels sont les facteurs qui influencent la décision de transmettre une information aux systèmes de surveillance publics ? Ces facteurs sont-ils purement financiers ou impliquent-ils d'autres types d'enjeux, qui font intervenir l'environnement social de l'individu, le territoire dans lequel il s'insère et ses rapports de pouvoirs ? Une autre question est celle de l'existence de réseaux d'information, établis entre acteurs privés et publics permettant d'alerter un maximum d'acteurs de l'apparition d'un risque sanitaire. Comment ces réseaux de constituent-ils ? Dans quelle mesure sont-ils liés aux systèmes de surveillance publics ? Quelles formes de gestion du risque, sous contrôle privé ou public, permettent-ils ? Le cas étudié est celui de l'IAHP due à H5N1 chez les volailles domestiques en Asie du Sud-Est. Une étude a été menée dans quatre zones d'échelle spatiale réduite réparties sur les deux pays, trois au Viet Nam et une en Thaïlande. La théorie des graphs a été appliquée à la diffusion de l'information sur les suspicions d'IAHP entre acteurs privés et publics des territoires avicoles. La structure de ces réseaux d'information est conditionnée par l'organisation politique des territoires ruraux, sous forme de villages, et par les filières dans lesquels s'insèrent les élevages présents dans les territoires. Dans les zones d'étude du Viet Nam présentant un grand nombre d'élevage commerciaux privés, les acteurs amont de la filière avicole commerciale, qui fournissent aliments et produits vétérinaires aux éleveurs, ont un accès privilégié à l'information issue du secteur avicole commercial et villageois. Dans la zone d'étude de Thaïlande, les acteurs impliqués dans les combats de coqs ont un accès privilégié à l'information issue des éleveurs villageois. Ces acteurs centraux dans les réseaux facilitent la diffusion spatiale des informations et l'accès de l'ensemble des éleveurs à ces informations. Les autorités vétérinaires sont présentes dans les réseaux mais la priorité qui leur est accordée est faible en comparaison aux acteurs privés de la filière. En parallèle, des entretiens qualitatifs ou semi-quantitatifs utilisant les outils de l'épidémiologie participative ont été menés afin d'identifier les enjeux associés à la déclaration des suspicions aux autorités vétérinaire. Les enjeux diffèrent selon les territoires et les types de production avicoles qui les composent. Ces enjeux vont au-delà des problématiques purement financières : risques sanitaires et nuisances environnementales pour le voisinage, responsabilité dans les pertes économiques des autres éleveurs et des partenaires commerciaux, et valeur affective et sociale de l'animal sont autant de composantes potentielles de la décision de l'éleveur de déclarer une suspicion aux autorités. Une partie de ces enjeux est liée aux mesures de contrôle mise en place par l'Etat face au risque sanitaire. Cependant, d'autres sont strictement associés à la diffusion de l'information. C'est le cas, par exemple, des impacts des infor

Mots-clés : santé publique; secteur public; secteur privé; responsabilité; analyse des coûts; intervention de l'état; analyse économique; politique sanitaire; influenzavirus aviaire; volaille; Étude de cas; Épidémiologie; approches participatives; diffusion de l'information; prise de décision; système d'alerte rapide; analyse de système; système d'information; aviculture; surveillance épidémiologique; asie du sud-est; thaïlande; viet nam; politique publique; filière; grippe aviaire

Thématique : Maladies des animaux; Sciences et hygiène vétérinaires : considérations générales

Documents associés

Thèse