Publications des agents du Cirad

Cirad

Dynamique des postures de chercheurs-engagés. Retours sur la participation dans les politiques de l'eau au Burkina Faso

Daré W., Venot J.P.. 2016. Anthropologie et Développement : p. 149-178.

Le positionnement des chercheurs et des praticiens de la participation a fait l'objet de nombreuses analyses soulignant la pluralité et la complémentarité des postures adoptées notamment vis-à-vis des jeux de pouvoir. Cet article insiste sur l'aspect dynamique des postures de deux " chercheurs-engagés " ayant piloté un projet de recherche pour le développement, en appui à la politique de gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) au Burkina Faso. Définissant l'engagement comme un positionnement à l'interface entre le politique et le scientifique, les chercheurs ont, dès la formulation du projet, explicité leur objectif de favoriser la participation dans l'application de la GIRE et d'utiliser une approche participative pour ce faire. Adoptant initialement une posture de " neutralité dialogique conditionnelle ", à des fins de légitimation vis-à-vis des décideurs politiques burkinabè et de pérennisation de leurs résultats de recherche, les chercheurs ont construit le projet avec ces derniers dans le cadre d'une démarche de modélisation d'accompagnement. Face aux forts différentiels de pouvoir dans la situation d'action, bloquant toute contribution des acteurs locaux à la prise de décision sur l'eau, les chercheurs ont glissé vers une posture de " non-neutralité post-normale " : l'objectif premier a alors été de renforcer la place et le rôle des acteurs locaux dans les dispositifs participatifs afin qu'ils se réapproprient les arènes de concertation créées par le législateur. Les évolutions de postures s'expliquent à la fois par les changements observés dans la situation d'action, la compréhension que les chercheurs en ont et la volonté de préserver leur éthique d'intervention. Si, d'un point de vue heuristique, l'engagement du chercheur pour la participation dans la gestion des ressources naturelles permet de nourrir une réflexion critique sur l'action publique, il est difficile d'adopter cette posture dans le cadre de projets de recherche pour le développement et dans un contexte fortement structuré par l'aide publique au développement. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : sociologie rurale; décentralisation; législation; aide à la décision; approches participatives; politique de l'eau; coopération; scientifique; gestion des ressources naturelles; gestion des eaux; burkina faso

Thématique : Ressources en eau et leur gestion; Economie et politique du développement

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :