Publications des agents du Cirad

Cirad

Le projet ODYSSEA : Penser un observatoire entre capitalisation et adaptabilité

Coudel E., Bonnet M.P., Ferreira J., Gardner T., Melo G., Piraux M.. 2016. In : Le développement à l'épreuve des régions frontalières. Gatineau : ASRDLF, 3 p.. Colloque ASRDLF, 2016-07-07/2016-07-09, Gatineau (Canada).

Contexte : Au vu des enjeux environnementaux globaux, l'Amazonie brésilienne attire depuis des décennies des chercheurs du monde entier. Depuis plus de30 ans, différents réseaux bilatéraux se sont structurés entre chercheurs européens et brésiliens, se spécialisant sur des thèmes spécifiques: hydrologie, géophysique, écologie (Barlow et al.), 2010, utilisation des sols (Gardner et al., 2013), politiques publiques (Duarte et al., 2010).Rares sont les échanges entre ces réseaux. Faisant l'hypothèse que les politiques publiques ont besoin d'une vision plus intégrative pour appuyer un développement durable des sociétés amazoniennes (Bursztyn et al., 2004), le projet Odyssea propose de construire un observatoire des dynamiques environnements-sociétés en Amazonie, pour capitaliser et croiser les nombreux résultats obtenus par ces réseaux. Le principal enjeu que le projet aborde est l'adaptation aux changements environnementaux (Malhi et al., 2008), avec l'objectif de réduire la vulnérabilité des populations locales. Les chercheurs sont conscients que l''intégration des données de différents domaines (hydrologie, qualité de l'eau, stock de carbone, usages des sols, santé, pauvreté, bien-être, etc), devra se faire à partir des demandes des décideurs politiques, des institutions de développement et des populations locales, pour proposer un observatoire qui soit adapté aux attentes et nécessités (Lemoisson et Passouant, 2012). Un processus de mobilisation est prévu, dans 5 sites (Santarem, Amapa, Nordeste du Pará, Amazonas et région de la BR-163), pour que les institutions locales et les chercheurs du projet puissent construire progressivement un ensemble d'indicateurs, adapté aux enjeux spécifiques de chacun des sites. Problématique et originalité: Alors que le projet débute, les chercheurs se confrontent à un "paradoxe": comment s'appuyer sur les nombreuses et riches données et informations déjà existantes (ou en cours de collecte) sans ces données et informations ne prédéterminent trop la direction que prendra l'observatoire? Comment faire fi des trajectoires scientifiques passées pour être attentifs aux demandes actuelles et potentiellement nouvelles qu'auront les acteurs localement? Comme le projet s'intéresse à l'adaptation aux changements environnementaux et souhaite initier une forte interaction avec les acteurs locaux, l'adoption d'une posture de recherche qui permette l'adaptabilité et l'exploration est fondamentale. Objectif: Au travers d'une grille d'évaluation des défis de l'observatoire Odyssea, la communication veut partager les réflexions de notre collectif d'une centaine de chercheurs pour configurer l'observatoire et pour renforcer le dialogue avec les acteurs locaux (décideurs politiques, institutions de développement, populations locales). Méthode: Le projet commençant, nous ne proposons pas une évaluation ex post, mais la construction a priori d'une grille de lecture commune des défis du projet permettra a posteriori d'évaluer le succès et les limites de notre initiative. Pour la construire, nous nous appuyons sur les débats qui ont eu lieu lors du lancement du projet, sur les finalités de l'observatoire Odyssea, sur les risques que nous devons appréhender, et sur la manière de favoriser plus d'adaptabilité. La méthode s'assimile aux exercices de prospectives territoriales (Jouvenel, 2009) ou de construction de scénarios (Nitsch, 2002; Van Asselt et al., 2002; Patel et al., 2007), où la question "du comment stimuler la créativité tout en restant réaliste" est centrale. (Texte intégral)...

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :