Publications des agents du Cirad

Cirad

Adaptation des pratiques d'élevage des producteurs de l'Ouest du Burkina Faso face aux contraintes foncières et sanitaires

Koutou M., Sangaré M., Havard M., Vall E., Sanogo L., Thombiano T., Vodouhé S.D.. 2017. Agronomie Africaine, 28 (2) : p. 13-24.

Dans les exploitations agricoles familiales de l'Ouest du Burkina Faso, l'élevage joue un socio-économique et culturel important. Cependant sa productivité est limitée principalement par des contraintes alimentaires et sanitaires. Cet article analyse ses contraintes et la diversité des pratiques d'alimentation et de soins développées par les producteurs pour y faire face. Les données ont été collectées par la méthode active de recherche participative et par enquête auprès d'un échantillon raisonné de 120 exploitations de la commune de Koumbia. L'analyse de variance (ANOVA) a été utilisée pour comparer les caractéristiques structurelles des agriculteurs, agro-éleveurs et éleveurs et le test de Khi2 pour comparer leurs pratiques d'élevage. Les résultats montrent que les stratégies d'alimentation des animaux sont plus variées que celles pour les soins. En saison des pluies, la taille élevée du cheptel des éleveurs ne leur permet pas l'accès aux bas-fonds (p < 0,01). Leurs animaux sont essentiellement sur les collines (p < 0,05) et illégalement dans les forêts classées (p < 0,5). En saison sèche, la pâture illégale des forêts classées par leurs animaux s'accentue (p < 0,01) et bon nombre partent en transhumance (p < 0,001). La distribution des résidus de cultures est marquée pour les veaux/velles (p < 0,001) et les vaches allaitantes (p < 0,001) chez les éleveurs, pour les boeufs de trait (p< 0,001) chez les agriculteurs et pour les animaux destinés à la vente chez les agro-éleveurs (p < 0,05). Les éleveurs distribuent plus de tourteau de coton aux vaches allaitantes (p < 0,001). Les agriculteurs vaccinent prioritairement les bovins tandis que les agro-éleveurs et éleveurs ciblent les bovins et les ovins (p < 0,01). Le déparasitage externe touche en premier lieu les bovins chez les agriculteurs et tous les ruminants chez les autres types de producteurs (p < 0,001). Des contraintes alimentaires et sanitaires handicapent l'élevage, dont l'amélioration de la productivité nécessite une synergie d'action des acteurs. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : transhumance; animal domestique; ovin; bovin; ruminant; bétail; typologie; enquête sur exploitations agricoles; approches participatives; soins de santé; santé animale; méthode d'élevage; alimentation des animaux; exploitation agricole familiale; afrique occidentale; burkina faso; recherche participative

Thématique : Elevage - Considérations générales; Alimentation animale; Economie familiale et artisanale; Sciences et hygiène vétérinaires : considérations générales

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :