Publications des agents du Cirad

Cirad

Les profits " excessifs " des commerçants de fruits et légumes en Algérie : réalité ou préjugé infondé ? Le cas de la tomate primeur à Biskra = ¿Excessive¿ profits of fruit and vegetables traders in Algeria: a reality or an unfounded prejudice? The case of early tomato from Biskra

Assassi S., Daoudi A., Lejars C.. 2017. Cahiers Agricultures, 26 (2) : e25002 (8 p.).

Dans les pays en développement, les agriculteurs dépendent, pour la commercialisation de leurs produits, d'un réseau complexe d'intermédiaires, souvent accusés de réaliser des profits excessifs. C'est le cas en Algérie, où ce discours est relayé par les agriculteurs et les consommateurs. Est-ce une réalité ou un préjugé infondé ? Cette étude se focalise sur la filière tomate primeur d'El Ghrous (wilaya de Biskra, dans le Sahara algérien), dont la production a connu un développement fulgurant ces 20 dernières années. Dans un premier temps, les facteurs, endogènes et exogènes, déterminant la formation des prix sont identifiés. Dans un second temps, la répartition de la valeur ajoutée le long de la filière est analysée à travers le calcul du délai de récupération des fonds investis et une comparaison des taux de marge des acteurs. Les résultats montrent que, pour cette filière, les intermédiaires ne réalisent pas de profits excessifs au détriment des agriculteurs. Le marché de gros d'El Ghrous est efficace, ce qui constitue un atout majeur pour le développement des cultures maraîchères dans la région. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : tomate; lycopersicon esculentum; formation des prix; valeur ajoutée; bénéfice; marge de distribution; commercialisation; circuit de commercialisation; vente en gros; offre et demande; prix; légume; fruits; algérie; filière

Thématique : Commerce, commercialisation et distribution

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :