Publications des agents du Cirad

Cirad

WABEF : une boîte à outils pour promouvoir la méthanisation des résidus organiques en Afrique de l'Ouest

Médoc J.M., Niang S., Ba M., Kamaté M., Van Veenhuizen R., Farinet J.L.. 2017. In : Recueil des résumés JRI 2017. Beauvais : Club Biogaz ATEE; UniLaSalle, p. 50-50. Journées Recherche Innovation Biogaz Méthanisation, 2017-04-11/2017-04-13, Beauvais (France).

WABEF, pour Western Africa Bio-wastes for Energy and Fertilizer, est un projet de recherche-développement et de renforcement des capacités. WABEF vise à contribuer au développement durable de l'Afrique par la promotion de la méthanisation pour recycler les PRO (Produits Résiduaires Organiques = déchets organiques = bio-wastes au sens large) d'origine agricole, agro-industrielle et municipale. La finalité du projet est de relier le traitement des PRO à la production d'énergie (pour les populations et les industries) et de fertilisants (pour les cultures et les étangs à poissons) afin de boucler le cycle des matières organiques et de tendre vers une gestion agronomique des nutriments. Dans les pays industrialisés et dans de nombreux pays du Sud, on observe depuis 10 ans, voire plus pour certains, un boom de la méthanisation, alors pourquoi pas dans les pays de la zone soudano-sahélienne où le climat et les conditions agronomiques sont encore plus favorables ? Ce papier présente comment le projet WABEF vise l'accompagnement des praticiens pour la mise en oeuvre d'un projet de méthanisation et des décideurs pour appuyer les politiques de développement de cette technique. Contribuer à la réduction de l'écart scientifique et technologique entre les pays ACP et les pays les plus industrialisés sur la méthanisation et son développement suppose d'améliorer les connaissances sur les ressources en PRO et les technologies existantes, de disposer d'outils adaptés pour diriger des choix raisonnés de techniques de méthanisation. Ainsi pour chacune des étapes de la chaine de valeur, WABEF propose un outil opérationnel permettant de répondre spécifiquement aux questions: Quelle disponibilité des gisements? Quel approvisionnement pour quel système de méthanisation? Quelle valorisation pour le biogaz et quelle gestion agronomique pour les digestats ? Quelle faisabilité pour l'ensemble de la chaine de valeur? Les résultats seront disséminés, d'ici la fin du projet en juillet 2017, dans des écoles régionales et dans des programmes e-learning pour les décideurs, les praticiens et les universitaires, ainsi que dans le cadre d'évènements multi-acteurs nationaux. (Texte intégral)

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :