Publications des agents du Cirad

Cirad

Classification des chocolats selon leur empreinte globale fluorescente ?

Boulanger R., Alary K., Preys S., Repoux M., Descalzo A.M., Maraval I., Davrieux F.. 2017. In : Booklet of abstracts of the first International Symposium on Cocoa Research ISCR 2017. Lima : ICCO, p. 124-125. International Symposium on Cocoa Research ¿ ISCR 2017 : Promoting Advances in Research to Enhance the Profitability of Cocoa Farming. 1, 2017-11-13/2017-11-17, Lima (Pérou).

La nature et la quantité des composés d'arôme présents dans le chocolat varient selon plusieurs critères, comme la variété des fèves de cacao, le processus de production du cacao marchand et le processus de fabrication du chocolat. Evaluées sensoriellement, ces qualités organoleptiques permettent de définir les profils sensoriels des chocolats et de les classer dans des pôles sensoriels caractéristiques. Ces évaluations sont essentielles mais demeurent encore trop longues et onéreuses. Une classification des chocolats à partir de leurs empreintes globales fluorescentes pourrait-elle être une solution alternative pour identifier les pôles sensoriels ? L'objectif de notre étude était de différencier 200 chocolats noirs répartis suivant 4 pôles sensoriels (A, B, C, D) à partir de leur " empreinte globale fluorescente " sans passer par une étape de dégustation associée. Pour ce faire, des analyses spectrales 3D ont été réalisées par Spectrométrie de Fluorescence Frontale sur des échantillons de chocolats fondus à 45°C. Les chocolats ont tous été préparés suivant le même processus de fabrication, évalués sensoriellement puis analysés dans les mêmes conditions opératoires (LO excitation : 250-650 nm_ pas de 5nm ; LO émission 290-800nm_ pas de 2nm). Afin de clarifier les données, un prétraitement des signaux et une gestion des zones non informatives (diffusion Rayleigh) ont été effectués. Par la suite, une analyse exploratoire multiway (PARAFAC) a été réalisée de manière à connaitre l'importance des longueurs d'ondes dans la répartition des classes. Une Analyse en Composante Principale (ACP) a également été réalisée sur l'ensemble des données spectrales afin de voir si une séparation des pôles était visible. Les analyses des empreintes globales fluorescentes ont ainsi permis d'en déduire une répartition fiable des chocolats suivant leur pole sensoriel sans passer par une étape de dégustation.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :