Publications des agents du Cirad

Cirad

Influence de la pollinisation sur le remplissage des cabosses du cacaoyer

Ribeyre F., Cilas C., Motisi N., De Reffye P.. 2017. In : Proceedings of the first International Symposium on Cocoa Research ISCR 2017. Lima : ICCO, 6 p.. International Symposium on Cocoa Research ¿ ISCR 2017 : Promoting Advances in Research to Enhance the Profitability of Cocoa Farming. 1, 2017-11-13/2017-11-17, Lima (Pérou).

La production du cacaoyer, en nombre de fruits produits, et en nombre de graines par cabosse sont des caractères très variables mais peu héritables chez le cacaoyer. Des facteurs environnementaux influencent donc ces caractères. Dans ce travail, nous cherchons à déterminer quels sont les mécanismes qui expliquent la distribution du nombre de fèves par cabosse pour un clone donné. Nous utilisons un modèle à trois facteurs adapté des travaux de Ph de Reffye (1978) : le nombre de grains de pollen efficaces, le nombre d'ovules fertiles et la chute des cabosses en fonction de leur remplissage. L'approche bayésienne choisie permet de considérer les quatre paramètres du modèle permettant d'estimer l'effet des trois facteurs comme des variables aléatoires. La validation du modèle s'effectue sur 10 clones plantés au Togo dans un même site (Zozokondji). Le nombre de graines a été compté pour chacune des trois cents cabosses récoltées par clone. Les distributions observées du nombre de graines par cabosse présentent des formes différentes selon les clones. Le modèle permet d'ajuster correctement la distribution du nombre de graines par cabosse pour chaque clone. Les résultats montrent que les paramètres estimés pour chacune des distributions sont différents en fonction des clones. Les trois facteurs limitent la production de graines par cabosse mais ont une importance variable selon les clones. Les distributions en forme de loi binomiale correspondent à des clones qui ont peu de cabosses mal remplies et pour lesquels le pollen n'apparait pas comme un facteur limitant. D'autres distributions, plus étalées, correspondent à des clones pour lesquels le modèle estime que le pollen efficace est rare. Lorsqu'on utilise le modèle pour prédire l'effet d'une augmentation du nombre de grains de pollen efficace sur ces clones, la distribution se rapproche d'une loi binomiale. Notre modèle met en évidence que pour certains clones la pollinisation est, parmi les facteurs étudiés, le principal facteur limitant le remplissage des cabosses. (Résumé d'auteur)

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :