Publications des agents du Cirad

Cirad

Modélisation de la dynamique temporelle et de la distribution spatiale des Culicoides (Diptera: Ceratopogonidae) au Sénégal

Diarra M.. 2015. Saint-Louis : Université Gaston Berger, 209 p.. Thèse de doctorat -- Statistiques appliquées, Thèse de doctorat -- Statistiques appliquées.

L'épizootie de peste équine de 2007 au Sénégal a engendré de nombreuses mortalités dans la population équine et donc des pertes économiques considérables estimées à 1,4 million d'euros. Les vecteurs impliqués dans la transmission de cette maladie n'ont jamais fait l'objet d'études spécifiques au Sénégal. Nous proposons ici de contribuer à l'évaluation du risque de transmission du virus de la peste équine et/ou de la FCO au Sénégal en développant des modèles statistiques de dynamique temporelle et de distribution d'abondance spatiale des Culicoides potentiellement vecteurs de la maladie, en fonction de facteurs climatiques et environnementaux. Dans la zone des Niayes, malgré la modélisation d'importantes quantités de Culicoides capturés dans les pièges OVI, la surdispersion a persisté dans le modèle de Poisson, de la binomiale négative, du modèle mixte de Poisson avec effets aléatoires site de capture. Seul le modèle mixte de Poisson avec effets aléatoires site et date de capture a pu prendre en compte la surdispersion. Dans les données issues des pièges à appât cheval, la binomiale négative a pris en compte la surdispersion présente dans le modèle de Poisson. Selon ces modèles validés, les variables environnementaux et climatiques qui influencent la dynamique d'abondance de C. imicola et C. oxystoma ont été identifiées. Des modèles spatiaux de distribution d'abondance des 5 espèces d'intérêt vétérinaire, ont été élaborés grâce aux données provenant de la campagne nationale de piégeage de 2012 au Sénégal. Selon le modèle RF (random forest) qui a fourni des estimations d'abondance meilleures que le modèle GLM (modèles linéaires généralisés), les variables climatiques et environnementales d'importance qui influencent sur la distribution d'abondance spatiale des espèces ont été identifiées. Les cartes de prédiction du modèle RF pour chacune des 5 espèces montrent de fortes abondances dans le sud du Sénégal et le bassin arachidier. Les résultats suggèrent que d'autres vecteurs que C. imicola et C. bolitinos tels que C. oxystoma, C. kingi, C. enderleini et C. miombo pourraient également jouer un rôle dans la transmission du virus de la peste équine. Il parait ainsi crucial d'évaluer la compétence vectorielle de ces espèces puis de combiner les densités de vecteurs avec les densités d'équidés afin de quantifier le risque de transmission du virus de la peste équine à l'échelle du pays. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : peste équine africaine; fièvre catarrhale du mouton; analyse du risque; modèle de simulation; modèle mathématique; transmission des maladies; distribution géographique; vecteur de maladie; facteur climatique; distribution spatiale; dynamique des populations; culicoides; sénégal

Thématique : Organismes nuisibles des animaux; Méthodes mathématiques et statistiques; Maladies des animaux

Documents associés

Thèse