Publications des agents du Cirad

Cirad

Importance des interactions multitrophiques dans les agrosystèmes pour la mise au point d'une lutte biologique contre une espèce invasive

Chailleux A.. 2013. Nice : Université Nice Sophia Antipolis, 289 p.. Thèse de doctorat -- Biologie des interactions et écologie.

Les interactions multi-trophiques jouent un rôle clé dans la structuration des agrosystèmes et régissent la dynamique des populations qui les composent. Dans le cadre de la lutte biologique, les populations de ravageurs sont contrôlées par ces interactions. Quand une espèce exotique envahit l'agrosystème, cela déstabilise l'équilibre préexistant et peut, via des interactions directes ou indirectes, modifier le contrôle biologique des espèces autochtones. D'autre part, l'efficacité des auxiliaires envisagés pour lutter contre l'espèce invasive va aussi dépendre des interactions au sein de l'agrosystème. En France, depuis 2008, l'agrosystème constitué par la culture de tomates sous serre est perturbé par l'arrivée d'une espèce invasive originaire d'Amérique latine : Tuta absoluta (Gelechiidae). La chenille mineuse provoque de graves défoliations des plants de tomate et attaque aussi les fruits. Les agents de lutte majoritairement utilisés en tomates sous serre en France sont un prédateur omnivore, Macrolophus pygmaeus (Miridae), initialement utilisé contre diverses espèces de ravageurs, notamment les aleurodes, ainsi que le parasitoïde oophage Trichogramma achaeae. Le prédateur M. pygmaeus s'est avéré capable de consommer les oeufs et, plus rarement, les jeunes stades larvaires de T. absoluta. L'objectif de cette thèse fut (i) d'étudier la perturbation des interactions liée à l'invasion, (ii) de rechercher de nouveaux auxiliaires autochtones, puis (iii) d'évaluer l'efficacité de ces auxiliaires lorsqu'ils sont intégrés dans l'agrosystème. Nous avons montré que de nouvelles interactions sont apparues suite à l'invasion, notamment la compétition apparente entre les aleurodes et T. absoluta en présence de M. pygmaeus. Dans un second temps, nous avons recherché de nouveaux auxiliaires, en se focalisant d'abord sur les trichogrammes, Trichogramma achaeae étant déjà commercialisé contre T. absoluta en France. Une souche de trichogramme plus efficace et ayant la capacité de se mettre en diapause ou en quiescence était recherchée. Les expérimentations de laboratoire et de terrain n'ont pas permis de mettre en évidence un trichogramme plus intéressant que celui déjà commercialisé. De plus, nous avons observé une prédation intra-guilde de M. pygmaeus sur les trichogrammes juvéniles i.e. oeufs parasités, et nous avons montré que T. absoluta n'était pas un hôte approprié pour ces parasitoïdes. Même si les oeufs de T. absoluta permettent la production de générations filles, l'impact de ces générations en serre dans des conditions réalistes était négligeable. Les trichogrammes ne s'installant pas sur la culture, les études concernant les parasitoïdes oophages se sont arrêtées là et nous nous sommes intéressés aux parasitoïdes larvaires. En partenariat avec une équipe espagnole (IRTA), la biologie de deux parasitoïdes larvaires a été étudiée et a souligné l'intérêt de Stenomesius japonicus (Eulophidae) en tant que potentiel agent de lutte biologique contre T. absoluta. Malgré les interactions négatives subies par le parasitoïde (compétition pour la ressource et cléptoparasitisme), des expérimentations sous serre en conditions réalistes ont montré que le prédateur et le parasitoïde larvaire pouvaient coexister pendant plusieurs mois. L'effet de l'addition dans l'agrosystème d'une proie alternative pour le prédateur omnivore sur l'exclusion du parasitoïde a ensuite été évalué. Cette étude a prouvé, elle aussi, que le parasitoïde était capable de se maintenir dans la culture, même en présence d'autres proies pour le prédateur. Ce travail de thèse a donné des pistes prometteuses pour le contrôle biologique de T. absoluta en Europe grâce à des espèces autochtones. Il a clarifié les interactions multi-trophiques en jeu dans l'agrosystème étudié et a mis en évidence le rôle des interactions dans le succès ou l'échec des programmes de lutte biologique. (Résumé d'auteur)...

Mots-clés : tuta absoluta; système de culture; pratique culturale; agroécosystème; agroécologie; trichogramma; macrolophus; prédateur; lutte biologique; tomate; serre; culture sous abri; europe; france; trichogramma achaeae; macrolophus pygmaeus

Thématique : Ravageurs des plantes; Ecologie végétale; Systèmes et modes de culture

Documents associés

Thèse

Agents Cirad, auteurs de cette publication :