Publications des agents du Cirad

Cirad

Efficacite des Insecticides Huile de Neem, Cypermethrine et Chlorpyrifos Ethyle Contre les Principaux Ravageurs du Sorgho Poophilus costalis et Stenodiplosis sorghicola

Agboyi L.K., Ketoh G.K., Martin T., Agboton C., Glitho I.A., Tamo M.. 2017. In : Omondi Aman Bonaventure (ed.), Kekeunou Sévilor (ed.), Ouali-N¿goran Mauricette (ed.), Salah Faiza Elgaili Elhassan (ed.), Tanga Mbi Chrysantus (ed.), Getu Emana (ed.), Zanou Elisabeth (ed.), Ayelo Pascal (ed.). Livre des résumés de la 22ème Réunion et Conférence de l¿Association Africaine des Entomologistes : ¿Vers une amélioration du bien-être humain grâce à la gestion de la diversité des insectes dans un monde en mutation¿. Wad Medani : AAIS, p. 63-63. 22nd Meeting and Conference of the African Association of Insect Scientists, 2017-10-23/2017-10-26, Wad Medani (Soudan).

Le sorgho Sorghum bicolor (L.) Moench est la deuxième céréale la plus cultivée après le maïs au Togo. Sa production subit des pertes de rendements de plus en plus importantes, du fait des attaques d'insectes ravageurs, principalement la cicadelle écumeuse, Poophilus costalis (Walker) (Hemiptera: Aphrophoridae) et la cécidomyie, Stenodiplosis sorghicola (Coquillett) (Cecidomyidae: Diptera). Cette étude a été réalisée en station et au champ pour évaluer l'efficacité du biopesticide Huile de Neem et des insecticides de synthèse Cyperméthrine et Chlopyrifos éthyle contre P. costalis et S. sorghicola. Trois doses d'Huile de Neem (964, 2892 et 5784 ml.ha-1), de cyperméthrine (Cypercal 50 EC : 128, 384 et 768 ml.ha-1) et de chlorpyrifos éthyle (Dursban 480 EC: 38, 114 et 228 ml.ha-1) ont été appliquées hebdomadairement dans des parcelles de sorgho contre ces deux ravageurs. Des parcelles non traitées ont représenté le témoin. Un dispositif en blocs aléatoires complets avec 4 répétitions a été utilisé. Les résultats ont montré que P. costalis a provoqué plus de 59% de perte de rendement du sorgho. Sa population a été efficacement contrôlée par l'Huile de neem, le Chlorpyrifos éthyle et la Cyperméthrine qui ont respectivement 3, 5 et 19 fois réduit l'effectif du ravageur en station et 6, 7 et 58 fois au champ, par rapport au témoin. En ce qui concerne la protection des panicules de sorgho contre S. sorghicola, la Cyperméthrine a été plus efficace que les deux autres insecticides. Appliquée à une dose de 768 ml.ha-1, la cyperméthrine a permis d'obtenir un rendement de 2802 et 1873 kg.ha-1, respectivement en station et au champ, contre 695 et 692 kg.ha-1 pour le témoin. Cette étude doit se poursuivre pour élaborer une stratégie de lutte intégrée efficace contre P. costalis et S. sorghicola.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :