Publications des agents du Cirad

Cirad

Performances agronomiques et stabilité phénotypique de génotypes de Sorgho (Sorghum bicolor (L.) Moench) au Sénégal : une étude des interactions génotypes-environnement

Ndiaye M., Adam M., Muller B., Guisse A., Cissé N.. 2018. Journal of Applied Biosciences, 125 : p. 12617-12629.

Objectif : L'introduction de nouveaux génotypes de sorghos adaptés à divers environnements est confrontée à la présence d'interaction génotype x environnements significative qui en réduise l'efficacité. La présente étude, conduite sur six environnements - combinaisons site-date de semis-année -, analyse l'interaction génotype-environnement et l'adaptabilité et stabilité du rendement grain et biomasse paille de 10 génotypes de sorgho (Sorghum bicolor (L.) Moench. Méthodologie et résultats : L'essai a été conduit selon un dispositif en Blocs Complets Randomisés avec quatre répétitions. L'Anova combinée pour les rendements grains et biomasse paille a révélé une valeur hautement significative (P<0,01) pour les génotypes, les environnements et leurs interactions. L'inter action significative a montré que les génotypes réagissent différemment dans les différents environnements. Les rendements moyens des génotypes ont varié de 1854 Kg.ha -1 (Nieleni) à 547 Kg.ha -1 (SK5912) pour le grain ; et de 12103 Kg.ha -1 (IS15401) à 4647 Kg.ha -1 (CSM63E) pour la biomasse paille. Pour les environnements, les rendements ont varié de 1714 Kg .ha -1 (S13D1) à 530 Kg.ha -1 (B13D2) pour le grain ; et de 9642 Kg.ha -1 (B13D2) à 5742 Kg.ha -1 (S13D2) pour la biomasse paille. L'analyse AMMI a montré que de bons rendements grains été associés avec des environnements à bonnes fertilité de sol et une bonne pluviométrie, alors que les rendements biomasse paille été plus influencés par la date de semis et la pluviométrie. De même, nous avons pu confirmer pour nos 10 génotypes de sorghos que la stabilité des rendements est en général associée avec de faibles performances, à l'exception du génotype Nieleni qui a de bonnes performances en grain et biomasse paille indépendamment de l'environnement. Conclusion et applications des résultats : Les environnements ont provoqués des réponses diffé rentes des génotypes et la plupart de ces génotypes ont montré une spécificité environnementale. Cette étude trouve son application en sélection variétale et en agronomie. Elle pourrait non seulement aider les programmes de sélection dans le choix des stratégies de sélect ion pour l'amélioration des rendements en exploitant positivement l'interaction sur les sites à haut potentiel de rendement (S13D1 et S13D2) et l'adaptation générale aux sites au potentiel relativement plus faible (B13D1 et B13D2) mais aussi d'élargir la zone de culture du sorgho au Sénégal qui se fait sur sol argileux. En effet, les dix génotypes étudiés offrent aux producteurs une large gamme de choix variétal en fonction des conditions de cultures (sol et gestion) surtout Nieleni pour assurer leur production en grain et paille dans nos systèmes de production mixtes agriculture-élevage, où la double production est une option privilégiée.

Mots-clés : sénégal

Thématique : Génétique et amélioration des plantes; Culture des plantes

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :