Publications des agents du Cirad

Cirad

Biodésinfection des sols en culture de tomate. Poster communications - P13

Arnault I., Deberdt P., Dubreuil G., Prin Y., Fernandes P., Védie H., Sunder P., Fouillet T., Dufretay G., Souty-Grosset C., Pourtau N., Zimmermann M., Giron D.. 2018. In : Abstract book Natural products and Biocontrol 2018. Perpignan : IBMA; Agri Sud-Ouest Innovation, p. 40-40. International Congress of Natural Products and Biocontrol 2018. 4, 2018-09-25/2018-09-28, Perpignan (France).

Le projet SERUM (PSPE 2 2015-2019) propose de concevoir une stratégie de biocontrôle socialement et économiquement acceptable pour lutter contre deux bioagresseurs telluriques de la tomate en région tempérée et en région tropicale humide (départements et régions d'outre-mer DOM) : les nématodes à galles du genre Meloidogyne et l'agent du flétrissement bactérien Ralstonia solanacearum (organisme de quarantaine A2 de l'OEPP). L'idée du projet est d'utiliser des plantes connues pour leur potentiel assainissant contre Meloidogyne sp et R. solanacearum, adaptées aux conditions agro-environnementales des régions ciblées. Les données acquisent suggèrent que les Alliacées (oignons, cives¿) et les crotalaires peuvent être utilisées (I) en association ou (II) en précédent cultural suivi d'un mulch ou (III) en enfouissement dans le sol selon le concept de biofumigation, pour produire leur effet assainissant. A mi-chemin du projet, les deux espèces de crotalaires choisies sont C. spectabilis et C. juncea et, pour les Allium : Allium fistulosum en Martinique (oignon-pays) et Allium cepa, Allium schoenaprasum en métropole. Les premiers résultats montrent des résultats confortant le potentiel de biodésinfection des sols et d'allélopathie des Allium, crotalaires et du disulfure de diméthyle (DMDS). Contre les nématodes en conditions contrôlées, la poudre de crotalaire et le broyat frais de ciboulette montrent un effet de réduction du nombre de galles sur tomate. Contre l'agent du flétrissement bactérien, l'incorporation au sol des broyats de crotalaires et d'oignon-pays permettent de réduire l'incidence du flétrissement bactérien de la tomate. Par ailleurs, seuls les extraits d'oignon- pays et le DMDS montrent un effet biocide direct sur les populations de R. solanacearum dans le sol. Des effets stimulants des faibles doses d'oignon-pays et de crotalaires ont été observés au niveau des racines de tomates et, du DMDS au niveau des feuilles. Les extraits d'oignons-pays et des deux espèces de crotalaires montrent effet de stimulation des populations microbiennes du sol. Les effets non intentionnels de la méthode de biocontrole sur les arthropodes sont en cours d'évaluation grâce à l'application mobile Insectfinder (projet CaRamba, financement conseil régional du Centre-Val de loire).

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :