Publications des agents du Cirad

Cirad

Des cendres de la forêt à l'économie verte, l'évolution agraire en Amazonie orientale traduit-elle un mouvement d'intensification écologique ?

Poccard-Chapuis R., Carvalho S., Burlamaqui Bendahan A., Navegantes-Alves L., Plassin S., El Husny J.C., Piketty M.G., Tourrand J.F.. 2015. Fourrages, 222 : p. 125-133.

Dans les zones déforestées d'Amazonie orientale brésilienne, aujourd'hui dominées par des pâturages de Brachiaria bryzantha très peu productifs et gérés extensivement, peut émerger une dynamique d'intensification écologique, à même de mieux valoriser l'énorme potentiel agricole et écologique, et la capacité d'innovation des acteurs locaux. La recherche de productivité, moteur de l'intensification, est modifiée par les changements institutionnels et réglementaires du Brésil ; ces changements de fonctions auquel l'élevage bovin est confronté sur les fronts pionniers amazoniens peut générer un mouvement d'intensification écologique. Une diversité de pratiques plus ou moins artificialisées sont observées dans les agroécosystèmes. L'intensification écologique permet des gains de productivité (en passant à 1,8-2 unités animales/ha/an), notamment par l'adoption de Panicum maximum et une bonne gestion du pâturage ; le recours à des intrants chimiques permet des niveaux plus élevés d'intensification. Réglementer l'accès à ces intrants, valoriser sur les marchés les produits issus d'une intensification écologique permettraient d'éviter une artificialisation généralisée des agroécosystèmes.

Mots-clés : agroécosystème; brachiaria; panicum maximum; agroécologie; système de production; accroissement de production; bovin; Élevage; prairie; déboisement; amazonie; brésil; multifonctionnalité

Thématique : Systèmes et modes de culture; Elevage - Considérations générales; Conservation de la nature et ressources foncières

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :