Publications des agents du Cirad

Cirad

Microspectromètre SPIR : modèles de prédiction multispécifiques des propriétés de bois de plusieurs espèces forestières de Madagascar

Razafimahatratra A.R., Rakotovololonalimanana H., Thévenon M.F., Belloncle C., Ramananantoandro T., Razafinarivo R.N.G., Rodrigues J.C., Chaix G.. 2018. In : La miniaturisation des spectromètres proche infrarouge. Résumé des communications. Montpellier : s.n., p. 15. Rencontres HelioSPIR "La miniaturisation des spectromètres proche infrarouge". 19, 2018-11-08/2018-11-09, Montpelllier (France).

Les spectromètres Proche InfraRouge de laboratoire avec une large gamme spectrale et une résolution élevée sont connus pour être performants, mais ils sont très onéreux. D'où l'intérêt d'utiliser des spectromètres moins onéreux, de taille plus petite, portatifs et pouvant être utilisés directement sur terrain. Mais ces microspectromètres portatifs sont généralement moins performants que les spectromètres de laboratoire. Cette étude va comparer la performance en prédiction d'un spectromètre de laboratoire qui est le Spectromètre VECTOR de Bruker et un microspéctromètre portatif microNIR 1700 de VIAVI. Il s'agit d'établir des modèles PLS pour quatre propriétés de bois : taux d'extractibles, taux de phénols, la durabilité naturelle des bois à travers les pertes de masse obtenus par attaque de champignons Coriolus versicolor et Coniophora puteana. Les bois utilisés appartiennent à 8 espèces provenant de Madagascar dont Agauria sp., Cedrela odorata, Garcinia sp., Neotina isoneura, Nuxia capitata, Streblus dimepate, Tambourissa tricophylla, Weinmannia rutenbergii. Les spectres ont été collectés sur des poudres de bois stabilisées à 12% d'humidité. Pour chacune de ces propriétés, les modèles multispécifiques comparés sont ceux basés sur les spectres du VECTOR dans la gamme 11494-4000 cm-1 (M1), puis 10526-6060 cm-1 (M2), et finalement le modèle basé sur les spectres du microNIR (M3 : 10526-6060 cm-1). Les modèles présentés ont été établis avec la méthode PLS, sans sélection de longueurs d'onde, en utilisant les meilleurs prétraitements et testés en validation croisée répétée. Pour chacune des propriétés, les modèles M3 ont des RMSECV faibles mais peu différents des modèles M1 selon les propriétés analysées bien que la résolution spectrale et la technologie des deux appareils soient très différentes. En perspective, nous allons tenter d'améliorer les modèles en sélectionnant les longueurs d'onde selon les propriétés à étalonner.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :