Publications des agents du Cirad

Cirad

Gestion de pâturages par utilisation combinée d'un modèle de prédiction du rendement fourrager et de la télédétection : cas de la station de recherche de Kianjasoa, Madagascar

Razafinarivo T.D., Rahetlah V.B., Rakotozandriny J.D.N., Salgado P., Rakotomanana O.R., Artus H., Le Mezo L.. 2016. Bulletin de l'académie Malgache, 96 (1) : p. 107-114.

La croissance démographique a un impact sur le développement de l'élevage bovin à Madagascar du fait de l'augmentation de la demande en viande bovine et de la réduction des surfaces des parcours fourragers. Face à cette situation, un système de gestion de pâturages est nécessaire afin d'améliorer la disponibilité fourragère et d'adapter l'offre alimentaire aux besoins des animaux. Dans cette étude, l'utilisation d'un modèle de prédiction du rendement fourrager, et de la télédétection serviront de base de raisonnement pour créer le système de gestion. Pour se faire, le rendement fourrager du Brachiaria brizantha a été enregistré tous les 15 jours sur des placettes de 1,0 m² en parallèle avec l'acquisition d'images satellites SPOT 5. Puis, un modèle de prédiction du rendement fourrager a été élaboré par la corrélation de la production de Brachiaria, mesurée sur le terrain et l'indice de végétation NDVI obtenu à partir des images satellites. Le résultat de la régression non linéaire entre ces paramètres a donné un coefficient de corrélation (R²) de 0,64. Ainsi, il a été possible de prédire la production de biomasse de cette espèce fourragère à partir d'une image satellite. Le modèle apparié à deux images satellites, prises le 29 avril et le 6 juin 2013, a été par la suite utilisé pour construire une carte de disponibilité fourragère des différentes parcelles de pâturage de la station de recherche à Kianjasoa. D'après les informations des cartes, les quantités de matière sèche (MS) dans la station répartie sur les 95,54ha de pâturage sont de 321 et 257 tonnes de MS le 29 avril et le 6 juin, respectivement. Le nombre d'animaux pouvant être alimentés durant ces dates ainsi que la capacité de charge annuel ont été calculés. La disponibilité annuelle de fourrage dans la station (659,22 t de MS) dépasse largement les besoins annuels du troupeau de bovins (287,43 t de MS). À partir de ces évaluations, des recommandations ont été proposées comme la mise en place d'un système de conservation des fourrages pour subvenir au besoin durant les périodes déficitaires, ou la vente du surplus fourrager à d'autres fins pour valoriser la production de la station.

Mots-clés : cartographie de l' utilisation des terres; télédétection; capacité de charge; bovin; pâturages; Élevage; madagascar

Thématique : Conservation de la nature et ressources foncières; Alimentation animale; Méthodes de relevé

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :