Publications des agents du Cirad

Cirad

Evaluation des pratiques post récolte favorables à la contamination de l'arachide par les mycotoxines dans trois régions de Côte d'Ivoire

Manizan A.L., Akaki D., Piro-Metayer I., Montet D., Brabet C., Koffi-Nevry R.. 2018. Journal of Applied Biosciences, 124 : p. 12446-12454.

Objectif: Les techniques post récoltes jouent un rôle déterminant dans la contamination de l'arachide par les aflatoxines. Cette étude a pour objectif de contribuer à réduire la contamination de l'arachide par les aflatoxines en Côte d'Ivoire par l'identification des pratiques post récoltes à risque. Méthodologie et résultats: Un questionnaire a permis de recueillir les renseignements sur lesdites pratiques dans trois régions : nord, centre et ouest. Le séchage de l'arachide se fait au soleil quel que soit la localité et dure en moyenne 4 à 14 jours. Les arachides sont séchées et conservées en coques dans le nord. Dans les zones de centre et ouest, les gousses sont soit séchées puis décortiquées, soit décortiqués avant séchage. Le stockage des graines ou des gousses se fait dans des sacs en polyéthylène dans les maisons (86%) ou en vrac dans des greniers (14%). La récolte peut être conservée jusqu'à 9 mois avant consommation ou vente. 58,1% des productrices ont des pertes dues à l'effet des moisissures. La contamination fongique de l'arachide s'opère dans 55,8 % des cas, durant le séchage et le stockage, et dans 34,9 % des cas au cours de l'apparition des fleurs au champ. Conclusion et application des résultats: Les étapes de séchage et de stockage représentent un risque de contamination par les aflatoxines. Une maitrise des techniques post récolte permettrait de réduire la contamination par les aflatoxines. Il ressort de cette étude qu'une formation des productrices aux bonnes pratiques de production réduirait la contamination parcours aflatoxines.

Mots-clés : postharvest diseases [en]; technologie après récolte; contamination biologique; arachide; stockage des récoltes; aflatoxine; lutte après récolte; maladie fongique; côte d'ivoire

Documents associés

Article (b-revue à comité de lecture)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :