Publications des agents du Cirad

Cirad

Impacts de l'intégration agriculture-élevage sur l'efficience énergétique des agroécosystèmes sahélo-soudaniens : cas de Koumbia

Benagabou I.. 2018. Bobo-Dioulasso : Université Nazi Boni, 217 p.. Thèse de doctorat -- Alimentation et nutrition. Systèmes de production animale, Thèse de doctorat -- Alimentation et nutrition. Systèmes de production animale.

Le changement climatique, la croissance démographique mondiale, l'augmentation des pressions anthropiques sur les ressources naturelles et les pollutions sont des défis que le secteur agricole doit relever en concevant des systèmes de production innovants contribuant à la réduction de ces impacts environnementaux. Les systèmes mixtes de polycultrue-élevage pourraient contribuer à l'amélioration de la durabilité environnementale. Les objectifs de cette thèse étaient (i) d'analyser la diversité de systèmes mixtes de polyculture-élevage mobilisant les différentes formes d'énergies ; (ii) d'analyser la diversité des formes d'intégration agriculture-élevage en mobilisant une large gamme d'indicateurs ; et (iii) d'analyser le lien entre ces pratiques d'intégration agriculture-élevage et les efficiences énergétiques. Quatre approches deux à deux complémentaires ont été utilisées. La caractérisation des formes d'intégration agriculture-élevage par une analyse du niveau de mise en oeuvre des pratiques d'intégration agriculture-élevage en référence aux seuils proposés par la recherche et le niveau de durabilité des exploitations de polyculture-élevage a été réalisé par une application de l'Ecological Network Analysis (Analyse des réseaux écologiques). Les performances énergétiques des exploitations de polyculture-élevage ont été étudiées par l'application de la méthode PLANETE Savane et l'analyse pluri-énergie. La collecte de données a concerné huit exploitations de polyculture-élevage représentant la diversité des exploitations du village de Koumbia (Ouest du Burkina Faso) par une mise en place d'un suivi mensuel des flux des quatre formes d'énergie sur une durée de 20 mois. La caractérisation du niveau de mise en oeuvre des pratiques d'IAE a permis d'identifier trois formes d'intégration agriculture-élevage (IAE). L'IAE active (IAEA) mise en oeuvre dans les exploitations respectant mieux les seuils proposés pour les systèmes d'élevage avec une meilleure couverture des besoins fourragers, de l'IAE passive (IAEP) mise en oeuvre dans les exploitations respectant davantage les seuils proposés pour les systèmes de culture avec une meilleure couverture des besoins de fertilisation des sols et enfin de l'IAE intermédiaire (IAEAP) ayant des taux de couvreture des besoins fourragers et de fertilisation intermediaires entre les deux formes. Ces différentes formes d'IAE déterminent les performances (recyclage, diversité, autonomie) énergétique des exploitations. L'analyse avec la méthode Ecological Network Analysis montre que les exploitations mettant en oeuvre une IAEA présentent un niveau d'autonomie, de diversité et de recyclage de l'énergie brute plus élevée que les exploitations pratiquant une IAEAP ou une IAEP. L'analyse pluri-énergie indique quatre formes d'énergie utilisées par les exploitations de polyculture-élevage : l'énergie fossile, l'énergie brute, l'énergie du travail et l'énergie solaire. Les meilleures productivités des systèmes de culture et efficience énergétique fossile sont obtenues par les exploitations pratiquant une IAEP. Celles mettant en oeuvre une IAEA présentent une meilleure efficience énergétique brute. Les résultats montrent que l'intensification par les intrants reste nécessaire pour améliorer la productivité des systèmes de polyculture-élevage, mais qu'elle doit être parallèle à un soutien aux importations d'énergie brute. Pour permettre un accroissement de la productivité de ces systèmes, le soutien aux importations d'énergie brute et fossile doit s'accompagner d'une valorisation interne de la biomasse, engendrant un investissement supplémentaire en énergie de travail. Les exploitations de polyculture-élevage contribuent différemment à la durabilité environnementale selon la forme de leur pratique d'IAE.

Mots-clés : services écosystémiques; agriculture durable; biomasse; fourrage; fertilisation; Énergie pour l'agriculture; polyculture élevage; burkina faso

Thématique : Systèmes et modes de culture; Elevage - Considérations générales; Ressources énergétiques et leur gestion

Documents associés

Thèse