Publications des agents du Cirad

Cirad

Principe de facilitation appliqué à la restauration écologique de sites miniers dégradés. Suivi des communautés ectomycorhiziennes en cours de successions végétales assistée par Acacia spirorbis

Houles A.. 2017. Montpellier : Université de Montpellier, 248 p.. Thèse de doctorat -- Sciences, Thèse de doctorat -- Sciences.

Acacia spirorbis est une espèce endémique de la Nouvelle-Calédonie, capable de former des symbioses avec des microorganismes du sol, notamment des ectomycorhizes et de se développer sur une très large variété de sols. Afin de tester les capacités de cette espèce à permettre d'initier un processus de restauration écologique des écosystèmes dégradés par l'exploitation minière, un essai en pépinière et trois essais sur le terrain ont été mis en place. Ces essais ont permis de mettre en évidence la capacité d'A. spirorbis à jouer, grâce à la facilitation, un rôle de plante nurse pour des espèces cibles de la restauration écologique comme des espèces du genre Tristaniopsis. Ainsi, nous avons tout d'abord decrit la diversité des champignons ectomycorhiziens associés avec A. spirorbis puis, nous avons constatés leur capacité à s'associer sur le terrain aux Tristaniopsis grâce a la présence initiale d'A. spirorbis. Les capacités d'A. spirorbis a faciliter l'implantation d'autres espèces en ameliorant leur survie, leur croissance et en leur permettant de disposer de partenaires fongiques ectomycorhiziens diversifiés sont décrites. Ces résultats on conduit à proposer un itinéraire technique de restauration écologique des maquis miniers dégradés, itinéraire fondés sur la facilitation entre espèce utilisant A. spirorbis comme plante nurse.

Mots-clés : conservation des sols; acacia; mycorhization; terre abandonnée; reconstitution forestière; nouvelle-calédonie; acacia spirorbis

Thématique : Production forestière; Biologie du sol; Autres thèmes

Documents associés

Thèse