Publications des agents du Cirad

Cirad

Analyse des déterminants locaux et paysagers de la régulation naturelle de l'espèce Heliocheilus albipunctella : contribution à l'amélioration de la protection intégrée de la culture du mil à Bambey au Sénégal

Thiaw I.. 2019. Saint-Louis : Université Gaston Berger, 261 p.. Thèse de doctorat -- Ecosystèmes et environnement. Biodiversité et environnement, Thèse de doctorat -- Ecosystèmes et environnement. Biodiversité et environnement.

L'étude de l'influence des pratiques agricoles et du contexte paysager sur les populations de bioagresseurs et de leurs ennemis naturels est une étape essentielle à la conception de systèmes de culture minimisant I 'usage des produits phytosanitaires et optimisant les régulations biologiques. L'objectif principal de ce travail est d'analyser et de comprendre l'influence des pratiques agricoles et des habitats semi-naturels sur les attaques de l'espèce Heliocheilus albipunctella, l'un des principaux insectes ravageurs du mil en Afrique de l'ouest et plus particulièrement sur sa régulation naturelle via ses principaux parasitoïdes que sont Bracon hebetor Say et Trichogrammatoiaea armigera. Pour se faire un réseau de 90 parcelles de mil dans la zone de Bambey (20*20 km) au Sénégal a été suivi en 2013 et 2014. Dans notre approche exploratoire multi-échelle, nous avons d'abord mis en évidence que la régulation naturelle de la mineuse de l'épi du mil (MEM) étaient à la fois corrélées a certaines pratiques culturales et a des contextes paysagers spécifiques. A l'échelle locale (250 m), nous constatons que la régulation naturelle de la MEM est plus forte dans les champs de case à proximité des villages et lorsque les parcelles de mil sont concentrées et contiguës. A une échelle plus large (1710 m), nous observons une forte influence de la densité d'arbres et de l'hétérogénéité du paysage. Ces résultats indiquent que la végétation semi-naturelle, ici principalement des arbres, doit être maintenue pour renforcer le contrôle biologique de H albipunctella. Des recherches supplémentaires ont ensuite été réalisées à l'échelle des espèces arborées, afin de mieux comprendre les relations entre les espèces et le niveau de régulation de la MEM. Les résultats montrent que le BSI (Biological Service Index) est positivement corrélé à la présence de l'espèce Faidherbia albida, le taux de parasitisme des oeufs à celle de Anogeissus leiocarpus, et enfin l'incidence de la présence des prédateurs d'oeufs a Azadirachta indica. Enfin, nous avons montré l'importance de la prise en compte des savoirs locaux et des pratiques de gestion du pare agroforestier qui ont d'abord mis en évidence l'influence des populations locales sur le maintien et la conservation des espèces végétales naturelles, et qui ont révélés une méconnaissance des agriculteurs sur l'importance de la biodiversité pour le maintien des ennemis naturels des ravageurs des cultures. L'ensemble des résultats et des connaissances produites dans ce travail permet de formuler de nouvelles pistes de gestion des populations de l'espèce H. albipunctella utilisant la régulation naturelle.

Mots-clés : biodiversité; agroforesterie; connaissance indigène; gestion intégrée des ravageurs; trichogrammatoidea; bracon hebetor; lutte biologique; pennisetum glaucum; sénégal; trichogrammatoiaea armigera; heliocheilus albipunctella

Thématique : Ravageurs des plantes; Ecologie végétale

Documents associés

Thèse