Publications des agents du Cirad

Cirad

Impacts et perspectives de développement de l'indication géographique Orange de Cao Phong (Vietnam)

Alexandre C.. 2017. Montpellier : Montpellier SupAgro. Mémoire de master 2 -- Agronomie et agroalimentaire. Marchés, organisations, qualité, services dans les agriculture du Sud (MOQUAS).

En octobre 2017, le Vietnam a enregistré 58 indications géographiques (IG). Leur création continue à être fortement encouragée, par des politiques nationales mais aussi des programmes de développement. Cette croissance cache cependant des disparités concernant leur degré d'utilisation et leurs impacts. Ceci peut en grande partie s'expliquer par la faible implication des producteurs dans le processus d'enregistrement puis de gestion des IG. L'IG Orange de Cao Phong (province de Hoa Binh, Vietnam) a été enregistrée en novembre 2014. Dans le contexte du Vietnam, elle est présentée comme un succès, du moins relatif. L'étude présentée ici cherche donc à en apprécier les impacts, à l'aide de la méthode ImpresS développée par le CIRAD. Nous verrons que cette IG est encore très peu appropriée par les acteurs de la filière et que ses impacts sont encore limités. Toutefois, seulement trois après son enregistrement, les efforts en matière de promotion du produit, faisant suite à la création de l'IG, ont contribué à renforcer sa réputation, soutenant une hausse des prix engagée depuis une dizaine d'années et attirant de nouveaux producteurs. Cette dynamique engendre cependant des transformations questionnant le devenir de cette IG. En effet, les surfaces en orangers ont connu une croissance rapide posant des problèmes environnementaux (déforestation, érosion, manque d'eau). On observe également parmi les producteurs de la zone différents niveaux de maîtrise des techniques d'entretien des orangers (et notamment de l'utilisation des produits phytosanitaires), se répercutant sur la qualité et le prix des produits. Si le modèle de gestion de l'IG n'est pas encore abouti, les autorités locales en charge de la gestion de l'IG ont déjà mis en place des solutions pour améliorer la qualité du produit et lutter contre les fraudes, même si ces efforts sont encore d'une importance limitée. L'enjeu actuel est de réussir à définir et mettre en oeuvre une stratégie de gestion de la qualité des oranges qui puisse répondre aux besoins des producteurs et des consommateurs, tout en répondant aux défis mentionnés plus haut. Sur la base du travail déjà engagé par les autorités locales, trois scénarios (un scénario inclusif, un exclusif et un progressif) sont envisagés autour de deux variables : - l'association ou non du standard Vietgap à l'IG - et les modalités d'extension de la zone IG. Pour chacun de ces trois scénarios, nous détaillons les implications en matière de gestion du dispositif IG et notamment la nature du contrôle (doit-il porter sur l'utilisation du nom ou seulement du logo de l'IG ?).

Documents associés

Mémoire

Agents Cirad, auteurs de cette publication :