Publications des agents du Cirad

Cirad

Suivi des services écosystémiques dans un observatoire de caféiers agroforestiers. Applications pour la filière du café

Roupsard O., Allinne C., Van Den Meersche K., Vaast P., Rapidel B., Avelino J., Jourdan C., Le Maire G., Bonnefond J.M., Harmand J.M., Dauzat J., Albrecht A., Chevallier T., Barthès B., Clément-Vidal A., Gomez Delgado F., Charbonnier F., Benegas L., Welsh K., Kinoshita R., Vezy R., Pérez-Molina J.P., Kim J., Taugourdeau S., Defrenet E., Nespoulous J., Rançon F., Guidat F., Cambou A., Soma M., Mages C., Schnabel F., Prieto I., Picart D., Duthoit M., Rocheteau A., Do F.C., de Melo Virginio Filho E., Moussa R., Le Bissonnais Y., Valentin C., Sánchez-Murillo R., Roumet C., Stokes A., Vierling L.A., Eitel J.U.H., Dreyer E., Saint-André L., Malmer A., Loustau D., Isaac M.E., Martin A.R., Priemé A., Elberling B., Madsen M., Robelo A., Robelo D., Borgonovo C., Lehner P., Ramirez G., Jara M., Acuna Vargas R., Barquero A., Fonseca C., Gay F.. 2019. In : Seghieri Josiane (ed.), Harmand Jean-Michel (ed.). Agroforesterie et services écosystémiques en zone tropicale : Recherche de compromis entre services d'approvisionnement et autres services. Versailles : Ed. Quae, p. 37-52. (Update sciences et technologies).

Huit ans de travaux de recherche sur les services écosystémiques dans une grande ferme caféière du Costa Rica (observatoire collaboratif Coffee-Flux, en système agroforestier à base de caféiers sous de grands arbres d'Erythrina poeppigiana, surface projetée de couronne de l'ordre de 16 %) ont suggéré plusieurs applications pour les agriculteurs et les décideurs. Il est apparu que de nombreux services écosystémiques dépendaient des propriétés du sol (ici des Andisols), en particulier de l'érosion, de l'infiltration, de la capacité de stockage de l'eau et des éléments nutritifs. Nous confirmons qu'il est essentiel de lier les services hydrologiques et de conservation au type de sol en présence. Une densité adéquate d'arbres d'ombrage (plutôt faible ici) permet de réduire la sévérité des maladies foliaires avec, en perspective, une réduction de l'usage de pesticides-fongicides. Un simple inventaire de la surface basale au collet des caféiers permet d'estimer la biomasse souterraine et la moyenne d'âge d'une plantation de caféiers, ce qui permet d'évaluer sa valeur marchande ou de planifier son remplacement. Le protocole de calcul actuel pour la neutralité carbone des systèmes agroforestiers ne prend en compte que les arbres d'ombrage, pas la culture intercalaire. Dans la réalité, si on inclut les caféiers, on se rapproche très probablement de la neutralité. Des évaluations plus complètes, incluant les arbres, les caféiers, la litière, le sol et les racines dans le bilan en carbone du système agroforestier sont proposées. Les arbres d'ombrage offrent de nombreux servies écosystémiques s'ils sont gérés de manière adéquate dans le contexte local. Par rapport aux parcelles en plein soleil, nous montrons qu'ils réduisent l'érosion laminaire d'un facteur 2, augmentent la fixation de l'azote (N2) atmosphérique et le pourcentage d'azote recyclé dans le système, réduisant ainsi les besoins en engrais. Ils réduisent aussi la sévérité des maladies foliaires, augmentent la séquestration de carbone, améliorent le microclimat et atténuent substantiellement les effets des changements climatiques. Dans notre étude de cas, aucun effet négatif sur le rendement n'a été enregistré.

Mots-clés : erythrina poeppigiana; séquestration du carbone; lutte antimaladie des plantes; lutte anti-insecte; arbre d'ombrage; services écosystémiques; agroforesterie; coffea; costa rica; filière

Thématique : Systèmes et modes de culture; Foresterie - Considérations générales; Météorologie et climatologie

Documents associés

Chapitre d'ouvrage

Agents Cirad, auteurs de cette publication :