Publications des agents du Cirad

Cirad

Compromis entre séquestration de carbone, conservation et productivité dans les systèmes agroforestiers à base de cacaoyers au Centre-Cameroun

Saj S., Jagoret P., Mvondo Sakouma K., Essobo Nieboukaho J.D., Bouambi E., Todem Ngnogue H.. 2019. In : Seghieri Josiane (ed.), Harmand Jean-Michel (ed.). Agroforesterie et services écosystémiques en zone tropicale : Recherche de compromis entre services d'approvisionnement et autres services écosystémiques. Versailles : Ed. Quae, p. 95-107. (Update sciences et technologies).

Les systèmes agroforestiers à base de cacaoyers du Centre-Cameroun présentent des niveaux de stockage de carbone (C), de conservation d'espèces d'arbres et de production de cacao intéressants. Les services de conservation et de stockage de carbone peuvent s'y révéler synergiques, mais ils semblent tous les deux antagonistes des niveaux de production supérieurs à une tonne/ha de fèves de cacao marchand. Le stockage de carbone peut néanmoins être découplé de la conservation car dans ces systèmes, il est principalement réalisé par de très grands arbres. Ainsi, un nombre réduit d'individus peut suffire à atteindre des stocks de 100 t C/ha. La conservation des espèces ligneuses apparaît, quant à elle, dépendante du niveau de multifonctionnalité que les agriculteurs attendent de leurs systèmes agroforestiers à base de cacaoyers. Par ailleurs, les systèmes ayant des niveaux de stockage de carbone élevés ou moyens semblent être en mesure de soutenir une production cacaoyère intéressante au-delà de 40 ans (0,75 à 1 t/ha cacao marchand). Les travaux présentés permettent de distinguer trois groupes de systèmes agroforestiers à base de cacaoyers : simples, peu durables et peu multifonctionnels, mais avec de bonnes capacités de production de cacao ; complexes, plus durables avec des niveaux de stockage de carbone et de production de cacao intéressants, mais peu de capacité de conservation ; très complexes avec de bons niveaux de stockage de C et de conservation, mais limités en production de cacao. Ces trois groupes, correspondant à des situations réelles, ils permettent de mieux cibler les intervalles dans lesquels des compromis entre services écosystémiques sont acceptables.

Mots-clés : arbre forestier; services écosystémiques; rendement des cultures; séquestration du carbone; theobroma cacao; agroforesterie; cameroun

Thématique : Systèmes et modes de culture; Foresterie - Considérations générales; Conservation de la nature et ressources foncières

Documents associés

Chapitre d'ouvrage

Agents Cirad, auteurs de cette publication :