Publications des agents du Cirad

Cirad

Introduction et expansion de nouvelles espèces de tiques : Hyalomma marginatum

Bonnet S., Blisnick A., Boulanger N., Stachurski F., Vial L.. 2018. Le Point Vétérinaire (Éd. Expert Rural) (385) : p. 62-63.

Cette tique exotique a pu gagner la France continentale grâce aux oiseaux migrateurs ou aux ongulés dont les mouvements entre pays s'intensifient. Elle aurait pu alors profiter de conditions devenues plus favorables pour s'installer. L'apparition d'une maladie vectorielle dans une région jusque-là indemne est intimement liée à la capacité de dispersion de ses vecteurs. Les tiques ne volant pas, elles ont une capacité de dissémination intrinsèque limitée. Cependant, en raison de la longueur des repas sanguins des tiques dures, qui avoisinent généralement une semaine, elles peuvent être transportées sur de très longues distances par le biais de leurs hôtes, qu'ils se déplacent par leurs propres moyens (oiseaux migrateurs) ou qu'ils soient véhiculés par les ...

Mots-clés : transport d'animaux; migration animale; ongule; oiseau; vecteur de maladie; metastigmata; hyalomma; languedoc-roussillon; corse; france; dissémination; hyalomma marginatum

Thématique : Maladies des animaux; Organismes nuisibles des animaux; Ecologie animale

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :