Publications des agents du Cirad

Cirad

Identification des gènes impliqués dans la production et la détoxication des espèces activées de l'oxygène chez Hevea brasiliensis et leur caractérisation dans le latex

Zhang Y.. 2018. Montpellier : Université de Montpellier, 144 p.. Thèse de doctorat -- Biologie intégrative des plantes, Thèse de doctorat -- Biologie intégrative des plantes.

Hevea brasiliensis, un arbre tropical, est la source principale de caoutchouc naturel commercialement viable. La biosynthèse de caoutchouc se passe dans les cellules spécialisées appelées laticifères. Il représente jusqu'à 90% de la matière sèche du latex. Le latex, laiteux, s'écoule de l'encoche faite sur l'écorce de l'arbre jusqu'aux cellules laticifères. La collecte de latex, faite par saignée régulière tous 2-3 jours, est vraiment stressante pour l'arbre. Pour stimuler la production de latex, un générateur d'éthylène peut être appliqué sur le panneau de saignée. Le stress s'intensifie avec l'application hormonale. La production d'espèces activées de l'oxygène (ROS) se fait en réponse aux stress environnementaux ainsi que lors de l'exploitation de l'arbre. Au-delà d'un certain seuil, la production de ROS est massive dans les laticifères. De nombreuses études ont montré que les ROS entraînent une dégradation par peroxydation des lipides insaturés des membranes et ensuite une déstabilisation et lyse des organites. La lyse des lutoïdes permet la libération des facteurs de coagulation dans le latex entraînant la coagulation in situ des particules de caoutchouc dans l'écorce des arbres stressés. Ce syndrome physiologique, appelé syndrome de l'encoche sèche (TPD), est un des facteurs limitant la production de caoutchouc. Ce travail de thèse vise à identifier les gènes associés à la production et la neutralisation des ROS ainsi que leurs caractérisations dans les laticifères. Premièrement, nous avons fait une analyse bibliographique complète sur les gènes associés à la production et la neutralisation des ROS chez l'hévéa et les plantes modèles. La NADPH oxydase a été décrite comme la source principale de ROS chez les arbres stressés. Les enzymes antioxydantes et les antioxydants constituent le système de neutralisation des ROS. Deuxièmement, à partir d'une analyse à l'échelle du génome, 407 gènes impliqués dans la production des ROS et dans leur neutralisation ont été identifiés. Troisièmement, à partir d'une analyse du transcriptome, 164 gènes redox ont été détectés dans le latex du clone SP 217 et 161 dans celui du clone PB 260. Quatrièmement, à partir des petits ARNs et d'une analyse dégradome, 13 gènes ont été identifiés pour être clivés par 11 microARNs et 15 gènes clivés par 16 petits ARNs phasés dans le latex. Enfin, cette étude a mis en évidence des régulations spécifiques de la production des ROS et du système antioxydant dans le latex. HbRBOH2 a été identifié comme la source principale de ROS dans le latex. HbCuZnSOD4 pourrait être le contributeur majeur de la neutralisation des ROS dans le latex des arbres atteints de TPD.

Mots-clés : gène; oxygène; composition chimique; extraction; stress oxydatif; latex; hevea brasiliensis

Thématique : Production forestière; Technologie des produits forestiers; Physiologie et biochimie végétales; Génétique et amélioration des plantes

Documents associés

Thèse