Publications des agents du Cirad

Cirad

Quand l'action publique produit ses contestataires. Les effets politiques imprévus d'un partenariat public-privé en Bolivie

Mayaux P.L.. 2019. Gouvernement et Action Publique (1) : p. 87-111.

Cet article rend compte d'une mobilisation sociale de grande ampleur contre la concession privée d'eau potable à La Paz-El Alto en Bolivie. Cette concession fut pourtant érigée durant sa décennie d'activité (1997-2007) en un modèle de participation privée " bonne pour les pauvres " (pro-poor). Il existe assurément de fortes dispositions structurelles aux mobilisations à El Alto. Mais le partenariat public-privé a davantage étendu le service que l'opérateur public antérieur, pour des tarifs qui ont augmenté mais sont restés les plus bas du pays : comment, alors, expliquer que cette mobilisation se soit déclenchée sur l'eau et contre la concession privée spécifiquement ? Cet article soutient que l'action publique-privée a transformé en profondeur l'interprétation de leur condition sociale par les publics concernés, et que ces effets d'interprétation ont été le mécanisme central d'activation de la mobilisation, bien au-delà des effets strictement matériels. La politique publique-privée a involontairement secrété sa propre opposition en unifiant symboliquement la population, jusque-là très disparate, des non-raccordés (en un groupe social homogène de " pauvres " ayant désormais vocation à être rapidement connectés) et en traitant cette population manifestement moins bien que les autres catégories sociales. Ces observations s'inscrivent dans une littérature émergente sur les feedbacks négatifs des politiques publiques.

Mots-clés : comportement social; pauvreté; condition sociale; partenariat; politique de l'eau; conservation de l'eau; bolivie (État plurinational de); politique publique

Thématique : Ressources en eau et leur gestion; Sociologie rurale et sécurité sociale; Administration publique

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :