Publications des agents du Cirad

Cirad

Construção de políticas estaduais de agroecologia e produção orgânica no Brasil: avanços, obstáculos e efeitos das dinâmicas subnacionais

Sabourin E., Guéneau S., Colonna J., Tadeu Da Silva L.R.. 2019. Curitiba : CRV, 272 p..

L'ouvrage collectif est le résultat d'une recherche collaborative menée par une significative équipe d'enseignants et chercheurs sur les politiques d'agroécologie dans 10 États fédérés brésiliens située au District fédéral et dans les cinq macro régions du pays. Cette recherche apporte d'importants enseignements méthodologiques. Premièrement, elle montre qu'il est possible d'articuler des groupes d'enseignants, d'étudiants, de producteurs, de producteurs et de représentants de mouvements sociaux dans la construction de connaissances pour l'action publique. La capillarité du DP en réseau " Politiques publiques et du développement rural en Amérique latine " et sa capacité d'articulation ont facilité cette large et diverse participation à l'équipe de recherche. Deuxièmement, le cadre théorique utilisé, basé sur l'analyse des acteurs, des institutions, des coalitions et de la gouvernance permet de faire progresser l'étude transversale des politiques publiques au Brésil. L'analyse de la construction, de l'institutionnalisation et de la mise en oeuvre de politiques des politiques d'agroécologie et de production biologique (PEAPO) des états fédérés et de leurs relations avec la politique nationale d'agroécologie et de production biologique (PNAPO) montre la richesse, la diversité et l'importance des expériences des mouvements sociaux en lien avec l'agroécologie. Si les coalitions agroécologiques n'ont pas rencontré de forte opposition à l'approbation des politiques d'agroécologie, l'institutionnalisation de l'agroécologie se heurte à certains obstacles liés aux récents changements intervenus dans la trajectoire politique et institutionnelle aux niveaux fédéral et des États fédérés. Dans les États pionniers, le processus de consolidation de l'agroécologie en tant que catégorie politique est bloqué, alors que là où les politiques publiques d'agroécologie ont été récemment adoptées, la réduction des ressources financières affaiblit les coalitions et accentue les tensions latentes entre les acteurs dédiés à l'agroécologie et les mouvements plus engagés dans l'agriculture familiale. Les difficultés auxquelles font face les organisations paysannes, dans un cadre de démantèlement récent et brutal des politiques publiques de soutien à l'agriculture familiale, instaure une situation qui ne favorise pas l'intégration de nouveaux sujets comme la transition agroécologique dans l'agenda politique. Pourtant, la mise en oeuvre des politiques d'agroécologie à l'échelle sous-nationale présente des perspectives intéressantes liées aux possibilités de former de larges coalitions locales ouvertes à de nouveaux acteurs intéressés par la relocalisation des systèmes de production (consommateurs urbains, chefs de cuisine, etc.) et de renouveler les discours portés par les mouvements sociaux de l'agriculture familiale en les basant davantage sur les valeurs portés par les mouvements en faveur l'agroécologie.

Mots-clés : agriculture familiale; exploitation agricole familiale; gouvernance; recherche agronomique; développement régional; politique de développement; agriculture biologique; agroécologie; brésil; politique publique

Thématique : Systèmes et modes de culture; Economie et politique du développement; Recherche agronomique; Economie familiale et artisanale

Documents associés

Ouvrage

Agents Cirad, auteurs de cette publication :