Publications des agents du Cirad

Cirad

Dispositifs permanents de nouvelle génération pour le suivi de la dynamique forestière en Afrique centrale : bilan en République du Congo

Forni E., Rossi V., Gillet J.F., Bénédet F., Cornu G., Freycon V., Zombo I., Alberny E., Mayinga M., Istace V., Gourlet-Fleury S.. 2019. Bois et Forêts des Tropiques, 341 : p. 55-70.

Gérer durablement les forêts tropicales de production nécessite de connaître leur diversité, leur dynamique et l'impact de l'exploitation sur ces caractéristiques. Cette connaissance peut s'obtenir avec de grands dispositifs de suivi permanents dont les arbres sont régulièrement mesurés. Un seul dispositif de ce type existe en Afrique centrale, M'Baïki, installé en 1982 en République centrafricaine. Il a fait référence pour établir les règles d'aménagement d'un grand nombre de concessions forestières de la région. Plusieurs projets ont permis l'installation de nouveaux dispositifs, en privilégiant des zones situées sur des substrats géologiques différents. Deux dispositifs ont ainsi été installés dans des concessions forestières aménagées au nord de la République du Congo, sur alluvions de l'ère cénozoïque (Loundoungou) et sur grès de Carnot de l'ère mésozoïque (Mokabi). Chaque dispositif est constitué de deux blocs de 400 ha, contenant chacun un sentier d'environ 4 000 arbres d'une vingtaine d'espèces commerciales et deux parcelles de 9 ha suivies en plein. Tous les arbres supérieurs à 10 cm de diamètre sont mesurés. Un bloc sera exploité après quelques années de suivi, l'autre restera en témoin. L'installation et le premier inventaire d'un dispositif ont nécessité en moyenne 34 mois de travail avec une équipe de huit personnes pour un coût total moyen de 94500 ¿. Les peuplements des deux dispositifs, Loundoungou et Mokabi respectivement, ont les caractéristiques suivantes : 240 et 230 espèces d'arbres, densité de 346,8 (± 5,8) et 426,8 (± 3,6) arbres par hectare, biomasse de 432,6 (± 13,8) et 457,3 (± 9,3) Mg/ha. Les difficultés rencontrées lors de l'installation des dispositifs (emplacement, localisation des parcelles, constitution des sentiers, application du protocole d'inventaire, logistique...) sont analysées. Plusieurs recommandations sont émises pour améliorer l'installation de tels dispositifs et leur protocole d'inventaire.

Mots-clés : mesure; dispositif expérimental; arbre forestier; suivi et évaluation des ressources forestières nationales; aménagement forestier; forêt tropicale humide; afrique centrale; république démocratique du congo

Thématique : Production forestière; Conservation de la nature et ressources foncières

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :