Publications des agents du Cirad

Cirad

Les herbicides plébiscités au Nord-Cameroun pour le coton et les cultures vivrières

Martin J., Boubakary Y.. 2019. In : 24e Conférence du COLUMA : Journées internationales sur la lutte contre les mauvaises herbes. Alfortville : Végéphyl, 12 p.. Conférence du COLUMA : Journées internationales sur la lutte contre les mauvaises herbes. 24, 2019-12-03/2019-12-05, Orléans (France).

Au Nord-Cameroun, la filière coton et l'agriculture familiale se soutiennent mutuellement. Les déboires de la moto-mécanisation et de la mécanisation à traction animale et le recours à des doses modérées d'herbicides génériques¿ paraquat puis glyphosate, diuron et atrazine - ont abouti dans les années 90' à une diversification des pratiques et des systèmes de culture. Cette dynamique s'est considérablement intensifiée, au point que les herbicides ¿ importés et vulgarisés par la société de développement du coton - y sont devenus un intrant stratégique prioritaire pour les agriculteurs et leurs groupements, y compris pour une diversité de cultures vivrières d'autoconsommation et/ou marchandes. La gamme des herbicides et types de traitement, y compris de post-levée, des pratiques et innovations paysannes s'est encore élargie. Les cultures s'en trouvent sécurisées, les cultivateurs soulagés et gratifiés. Massivement adoptés et entrés dans les moeurs à l'instar des motocyclettes ou des téléphones mobiles, les herbicides sont pratiquement devenus un " bien commun " à préserver dans le respect des évolutions réglementaires et des contraintes socio-agricoles. Le cas du Cameroun avec sa filière coton non démantelée assurant des fonctions de service public est particulier, mais la tendance est générale dans les zones cotonnières des pays francophones d'Afrique.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :