Publications des agents du Cirad

Cirad

Intégration de plantes de services dans les systèmes de culture vivriers pour limiter l'enherbement et améliorer la fertilité des sols

Rouillard A., Rakotomanga D., Huat J.. 2019. In : Huat Joël (ed.). Actes de séminaire de clôture de la phase 1 des projets du RITA Mayotte (2015-2017). Saint-Pierre : CIRAD, p. 27-36. Séminaire de clôture de la phase 1 des projets du RITA Mayotte (2015-2017), 2018-05-14/2018-05-16, Brandrélé (Mayotte).

L'agriculture mahoraise est représentée majoritairement par des systèmes agricoles vivriers et traditionnels appelés " jardins mahorais " qui peuvent être décrits comme des systèmes agroforestiers, multi strates, associant diverses espèces de cultures alimentaires et forestières. Ces systèmes qui ne consomment presqu'aucun intrant chimique occupent plus de 90 % des surfaces cultivées et sont représentés essentiellement par la banane et le manioc. Ces productions sont confrontées à une baisse des rendements et de la fertilité des sols selon les agriculteurs. L'association de légumineuses à grains au bananier (var Kontriké) est évaluée depuis fin 2017 dans une parcelle d'agriculteur à Acoua en comparant 3 modalités répétées 3 fois : bananier + Canavalia ensiformis , bananier + Vigna unguiculata, bananier + sol nu. Les services écosystémiques recherchés par l'intégration de ces deux plantes de services dans le système bananier sont la lutte contre l'enherbement, l'amélioration de la fertilité du sol, la production de biomasse alimentaire (bananier et légumineuses). Les principales variables mesurées sont les composantes chimiques du sol et son activité biologique via la méthode du Tea Bag Index, la croissance et rendement du bananier et des légumineuses, le taux de recouvrement du sol par les plantes de service et leur biomasse aérienne fraiche et sèche, la durée du cycle de production.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :